La Ferarock dresse un bilan 2005 alarmant

Media

Suite à son assemblée générale, la Fédération des radios associatives Rock exprime ses craintes pour l’avenir de la fédération, de ses membres, et des radios associatives françaises en général. Les membres de l’AG ont ainsi envisagé d’éventuelles diversifications des ressources.

Communiqué de la Férarock :

Assemblée Générale annuelle Ferarock /Samedi 25 mars 2006/ IRMA, Paris.

Le bilan de l’année 2005 est alarmant. Dans un contexte général plus que difficile, à une époque ou l’ensemble des radios associatives sont menacées par de possibles réformes de leur fond de soutien, la fédération est fragilisée par une impossibilité à trouver de quoi pérenniser le poste de Direction de la fédération. La fédération, après avoir participé comme membre du comité de pilotage au FORUMA - Forum des musiques actuelles -, et avoir participé à la concertation nationale sur les musiques actuelles, a intégré le CSMA, Conseil Supérieur des Musiques Actuelles. Cet organisme mis en place par l’actuel Ministre de la Culture est la réponse Institutionnelle à une continuation de la concertation nationale, ayant pour but de structurer au mieux le secteur et de préconiser auprès du Ministre une politique culturelle en faveur des musiques actuelles. La fédération et les radios de la Ferarock sont aujourd’hui reconnues comme étant actrices de plein droit et figures essentielles du secteur des musiques actuelles. .

Diverses autres pistes ont été abordées au cours de cette assemblée générale pour imaginer une diversification des ressources de la fédération.

La réforme des partenariats est en cours, et sera mise en place définitivement en septembre 2006. Il y sera laissé plus de place aux découvertes faites directement par les radios, aux auto produits et artistes en émergence, avec des aménagements des partenariats conçus pour assurer une pérennité des actions de la fédération vers ses artistes. Il y sera également laissé une place différente à des artistes plus reconnus, ou des artistes signés sur des majors, avec des aménagements destinés à donner plus de garanties à ces structures lorsqu’un partenariat est conclu.

2006 est une année déterminante pour la fédération. Dans une situation financière critique, il lui reste une année pour trouver de quoi assurer sa survie. La Ferarock et l’ensemble de ses membres font bloc pour que la reconnaissance qui leur est accordée devienne enfin du respect pour leurs actions. Il ne suffit pas de citer en exemple les actions portées par la fédération. Cela doit suivre d’un geste concret.

La Ferarock appellera très prochainement l’ensemble des professionnels, des artistes, des auditeurs (...) reconnaissant son utilité à la soutenir pour que son action d’intérêt général perdure, pour que la diversité musicale et des formes musicales sur les ondes ne devienne pas une locution obsolète.

Le nouveau Conseil d’administration élu par l’assemblée générale est composé des radios 666 (Caen), Beton (Tours), Canal B (Rennes) , Coloriage (Fain les Moutiers), l’Eko des Garrigues (Montpellier), FMR (Toulouse), Graf’hit Compiègne), Primitive (Reims), et Sol FM (Lyon).

Plus d’info : http://www.ferarock.com


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU