La Cofac cible cinq enjeux

Publié le lundi 29 mars 2010

Vie associative

À l’occasion des 10 ans de la Cofac, et alors qu’une certaine méconnaissance de son action persiste, le monde associatif culturel organisé fait entendre sa voix sur cinq enjeux importants de l’action culturelle associative.

La Coordination des fédérations et associations de culture et de communication (Cofac), qui regroupe notamment la Confédération musicale de France (CMF), la Confédération française des batteries-fanfares (CFBF), A Coeur Joie, la Fédération des associations de musiques et de danses traditionnelles (FAMDT) ou encore la Confédération Nationale des Radios Associatives (CNRA), vient de fêter ses 10 ans d’actions "en mouvement".
En guise d’anniversaire, la Cofac tire un bilan de son travail sur la décennie écoulée et rappelle, dans un communiqué ci-joint, les défis qu’il reste à relever au milieu associatif culturel.

Communiqué de presse de la Cofac

Il n’y a pas de vie culturelle sans les associations. 204 800 associations culturelles transmettent, créent, rénovent et inventent en permanence la culture vivante du pays. Elles constituent des acteurs incontournables, mais trop souvent invisibles, de l’action culturelle.

Bien que leur légitimité ne soit pas à remettre en cause, les associations culturelles pâtissent d’une méconnaissance de leurs actions et d’un manque de reconnaissance des pouvoirs publics qui ne les considèrent pas encore pleinement comme des partenaires dans la co-construction des politiques culturelles.

Les dix ans de la Cofac constituent une occasion pour le monde associatif culturel organisé de faire entendre sa voix sur cinq enjeux importants de l’action culturelle associative :
- Le rôle sociétal des associations
- La crise de sens de l’action culturelle publique
- L’éducation artistique et culturelle
- Les pratiques en amateur
- Le financement des associations

Télécharger le dossier Les 10 ans de la Cofac


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU