L’emploi intermittent dans le spectacle en 2013

Publié le mercredi 11 mars 2015

Emploi

En 2013, le nombre de salariés intermittents du spectacle s’élève à près de 254 000 personnes. En un an, leur nombre augmente de 1,9%, selon l’étude publiée mi-février par Pôle Emploi. Au total, 4 millions de contrats de travail ont été effectués.

Artiste, masculin, résidant en Ile-de-France. C’est le profil-type de l’intermittent du spectacle, selon l’étude publiée par Pôle emploi en février dernier sur l’emploi intermittent en 2013. Sur cette année, Pôle Emploi a recensé 254 000 salariés intermittents, soit une hausse de 1,9% par rapport à 2012 et +4% par rapport à 2010. Ce recensement comprend tous les artistes, ouvriers et techniciens du spectacle engagés en CDD d’usage, qui ont travaillé au moins une heure au cours de l’année pour un ou plusieurs employeurs relevant du champ d’application des annexes 8 et 10 de l’assurance chômage. Cela concerne 111 000 employeurs, et a généré 2 milliards d’euros de masse salariale, pour un total de 96 millions d’heures travaillées (dont 60% pour les emplois techniques).

Si au cours de l’année, plusieurs emplois peuvent être occupés, 61% ont exercé en 2013 un emploi artistique comme emploi principal (+2,2% par rapport à 2012), soit 155 000 personnes, dont 73 000 dans la musique et le chant (47,1% du total). Dans le même temps, 99 000 personnes ont occupé un emploi technique, soit 38,9% (+1,5% par rapport à 2012), dont le tiers (36,4%) dans le son, l’éclairage, la vidéo et l’image. Autre donnée relevée par l’étude, les salariés intermittents du spectacle, majoritairement des hommes, résident principalement en Île-de-France (44,6%).

Sur les 4 millions de contrats de travail, la moitié est réalisé dans le spectacle vivant, mais l’audiovisuel concentre 54% de la masse salariale et 41% des heures travaillées.

Du côté des employeurs, ceux des secteurs de l’audiovisuel et du spectacle vivant représentent un quart des employeurs mais créent plus de 90% de l’activité totale en termes d’heures travaillées et de masse salariale. Ils emploient 25,7 salariés intermittents en moyenne au cours de l’année contre 4,0 salariés pour les employeurs hors secteurs professionnels. Plus de 40 % sont localisés en Île-de-France.

>> Lire l’étude complète


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU