L’économie de la production musicale en 2007

Droit d’auteur Économie - Business Musique enregistrée

Musique enregistrée

Le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep) publie, comme chaque année, les chiffres clés de l’économie de la musique enregistrée durant l’année 2007... avec un chiffre d’affaires globale qui baisse de plus de 17 %

Retrouvez en ligne sur le site du Snep l’intégralité de L’économie de la production musicale 2008

Les principaux chiffres clés :

Chiffre d’affaires 2007 (gros éditeurs HT, net de remises et retours) :
713 millions d’euros (-17,4 % par rapport à 2006 et -45 % par rapport à 2002)
dont ventes physiques : 662 millions d’euros (-19.2%) et
(+16,6 %)

Les répertoires

classique chute de 10,3 % mais sa part de marché progresse,
passant de 8,4 % en 2006 à 9,3 % en 2007.

- 14,5% pour le répertoire international.

l’international et 64,3 % pour le francophone.

Les droits perçus par les producteurs
phonographiques

En 2007,les producteurs ont perçu 74 millions d’euros au travers de leurs sociétés civiles de perception (SCPP et SPPF).
Ces 74 millions ont été perçus au titre de :
- rémunération équitable : 26,1 millions d’euros et 35,3 %
des perceptions
- copie privée sonore : 19,5 millions d’euros et 26,3 % des
perceptions.
- diffusion des vidéomusiques : 23,6 millions d’euros et
31,9 % des perceptions.

Un bilan radio 2007 marqué par un tassement du répertoire
francophone

Les meilleures ventes en 2007
Ventes en magasins :
- Single : Christophe Willem « Double Je » (Vogue/Sony Bmg)
- Album : Mika « Life in the cartoon motion » (Barclay/Universal Music France)
- Compilation : Francis Cabrel « L’Essentiel (1977-2007) » (Columbia Group/Sony Music Entertainment)
Ventes en téléchargement :
- Titres : Mika « Relax take it easy » (Universal Music Division Barclay)
- Albums : Mika « Life in the cartoon motion » (Universal Music Division Barclay)

Les chiffres de la distribution de musique

- la croissance de la part de marché des surfaces spécialisées s’est poursuivie en 2007 pour atteindre 45,2 %
(contre 28,1% en 1997)
- la Fnac est l’enseigne leader (23 %) suivie par Carrefour (13 %) et Auchan (9,5 %)

- la téléphonie mobile est majoritaire avec une part de marché de 57 %,suivie par le téléchargement internet (39 %)
et les revenus de streaming (4 %)
- iTunes représente 41 % du chiffre d’affaires numérique,suivi par SFR (19 %) et VirginMega (13 %).

Retrouvez en ligne sur le site du Snep l’intégralité de L’économie de la production musicale 2008


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU