L’Ifcic renforce son soutien à la scène musicale

Publié le

Spectacle

Dans un communiqué, l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles annonce officiellement la mise en place, avec le CNV, d’une garantie bancaire majorée pour faciliter le financement des productions d’envergure, et des avances remboursables pour soutenir les investissements structurants des TPE/PME du secteur.

Communiqué


L'Ifcic renforce son soutien à la scène musicale

Paris, le 13 janvier 2015 - L’Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles (IFCIC) renforce son soutien au spectacle vivant musical - concerts, festivals, tournées, cabarets - par la mise en place de deux outils dédiés : une garantie bancaire au taux de 70% pour faciliter le financement des productions d’envergure et des avances remboursables pour soutenir les investissements structurants des TPE/PME du secteur. Le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz (CNV), qui participe à la dotation du dispositif d’avances remboursables, sera étroitement associé à sa mise en œuvre.


UN FONDS DE GARANTIE DÉDIÉ

Afin de faciliter le financement des spectacles musicaux dont la production nécessite des moyens importants, l’IFCIC met en place un fonds de garantie dédié permettant une intervention en garantie à 70% (contre 50% actuellement) pour les crédits jusqu’à 1,5 million d’euros. Les crédits concernés sont ceux qui financent la production, par des entreprises affiliées au CNV créées depuis plus de deux ans, de spectacles de cabarets, de comédies musicales ou de tournées d’envergure.

DES AVANCES REMBOURSABLES

Afin de renforcer les capacités d’accès au crédit des TPE/PME du spectacle vivant musical, l’IFCIC crée au sein de son fonds d’avances aux industries musicales (FAIM) un compartiment dédié, doté de 2 millions d’euros - dont 500 000 euros apportés par le CNV. Ce dispositif permet l’octroi aux entreprises créées depuis plus de 2 ans et réalisant un chiffre d’affaires compris entre 1 et 5 millions d’euros d’avances remboursables d’un montant maximum de 200 K€ destinées au financement d’investissements structurels.

Les fonds démarreront leur activité dès le premier trimestre 2015.

« Je me réjouis de l’accord donné le 16 décembre par le conseil d’administration de l’IFCIC à deux nouvelles mesures en faveur du spectacle vivant musical, qui permettront l’accompagnement d’un large spectre d’entreprises. Je tiens à saluer
l’implication des professionnels et de leurs représentants dans l’élaboration de ce dispositif, complémentaire des systèmes d’aides existants gérés notamment par le CNV. En outre, l’extension de l’objet du fonds d’avances aux industries musicales
permet que ce dernier couvre désormais l’ensemble de la filière musicale, dont il constitue plus que jamais un outil de financement privilégié », a déclaré Laurent Vallet, Directeur général de l’IFCIC.

Toutes les informations utiles aux bénéficiaires pour l’accès aux dispositifs sont disponibles sur : www.ifcic.fr


L’IFCIC (Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles) est un établissement de crédit créé en 1983 pour faciliter l’accès au crédit des entreprises culturelles. Grâce à des fonds dotés notamment par les pouvoirs publics, l’IFCIC garantit les crédits bancaires octroyés aux producteurs d’oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles ainsi qu’à toutes les entreprises exerçant une activité dans le domaine culturel. Il gère également plusieurs fonds d’avances en faveur de ces entreprises. A fin décembre 2014, l’encours des crédits garantis ou octroyés par l’IFCIC atteignait, tous secteurs confondus, plus de 720 millions d’euros.



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU