>

L’Alliance des entreprises de la musique demande un CNM doté d’ambitions

Publié le mardi 29 janvier 2019

Politique

Des syndicats issus des différentes secteurs de la filière musicale (Prodiss, Snep, UPFI et CSDEM) se regroupent pour porter une demande commune : un Centre national de la musique (CNM) doté d’ambitions et de moyens à la hauteur des enjeux.

CNM et Alliance des entreprises de la musique

Suite à la réception du rapport des députés Pascal Bois et Emilie Cariou (rapport non rendu public), le Premier ministre a annoncé la mise en place d’un Centre national de la musique au 1er janvier 2020.
Le communiqué du Premier ministre

Dans ce contexte, les syndicats professionnels du live (Prodiss), de l’édition phonographique (Snep et UPFI) et de l’édition musicale (CSDEM) souhaitent apporter "un soutien unanime à ce projet stratégique pour l’avenir de la filière musicale".

Pour autant, ils demandent au Gouvernement "que le CNM soit doté des mêmes ambitions qui ont permis au CNC de jouer un rôle essentiel pour l’économie du cinéma et de l’audiovisuel".

Ces organisations regroupées demandent également que l’établissement soit doté "de moyens à la hauteur des ambitions et des perspectives de développement de la filière, en France et à l’international", précisant que "l’évaluation minimale de 20 millions d’euros, en termes de ressources nouvelles, à laquelle procèdent les deux rapporteurs de ce projet constitue un premier objectif".
Le communiqué de l’Alliance des entreprises de la musique


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU