L’Afijma devient Jazzé Croisé

Publié le

Spectacle

Avec la volonté d’ouvrir son réseau, l’Association des festivals innovants en jazz et musiques actuelles (Afijma) annonce la refondation de son association en un nouveau réseau ayant pour nom AJC : Association Jazzé Croisé.

L’objectif de cette refondation est de s’ouvrir à lʼensemble des structures de diffusion de jazz (festivals, scènes conventionnées et nationales, théâtres, centres culturels, clubs) L'Afijma devient Jazzé Croiséqui partagent ses objectifs et valeurs, tels qu’énoncés dans sa charte.

Ce n’est pas un hasard. L’annonce de cette refondation intervient quelques jours avant l’assemblée générale qui aura lieu mardi 18 décembre à File 7 Magny le Hongre (77) au cours de laquelle la Fedurock et la FSJ (Fédération des scènes de jazz et de musiques improvisées) signeront une convention de rapprochement et étudieront le projet de statuts et de règlement fédéral de la nouvelle fédération N’ayant pas encore trouvé son nouveau nom, cette fédération se donne pour objectif de rassembler des lieux dédiés aux musiques actuelles assumant un rôle déterminant sur le plan artistique et culturel, tant local et régional, voire international.

Communiqué AFIJMA / AJC

LʼAfijma (Association des festivals innovants en jazz et musiques actuelles), fondée en 1993, qui regroupe à ce jour 43 festivals français et européens et touche chaque année près dʼ1 million de spectateurs, sʼouvre au 1er janvier 2013 à lʼensemble des structures de diffusion de jazz (festivals, scènes conventionnées et nationales, théâtres, centres culturels, clubs) qui partagent ses objectifs et valeurs, tels qu’énoncés dans sa charte*.

Sous le nom dʼAJC (Association Jazzé Croisé), cette nouvelle fédération sera désormais lʼun des principaux réseaux de diffusion du jazz et des musiques improvisées en France et en Europe et sera, à ce titre, un interlocuteur privilégié de lʼÉtat et des collectivités en la matière.

Grâce à lʼapport de ses nouveaux membres, AJC sʼengagera davantage en faveur de la promotion et de la défense du jazz dans toute sa diversité. Sʼinscrivant dans la continuité de lʼaction menée par lʼAfijma depuis vingt ans, AJC développera de nouveaux programmes en faveur de la circulation des artistes, de l’émergence de nouveaux talents, de la création de projets inédits ; elle renforcera son engagement en direction de la recherche de nouveaux publics partout sur le territoire ainsi que son implication en matière de coopération et d’échanges internationaux.

Afin dʼapporter des réponses concrètes aux enjeux prioritaires que sont lʼéducation artistique et culturelle, le numérique, la parité, la diversité et le transculturel, AJC ouvrira immédiatement de nouveaux chantiers sur ces sujets avec ses partenaires publics et professionnels.

Parce que le jazz relève d’une économie spécifique, qu’il a une histoire et une sociologie sur bien des points différentes des autres composantes du secteur des musiques actuelles, tout en ayant la volonté et la pleine capacité à dialoguer et travailler avec elles, et quʼil est également proche des musiques savantes et contemporaines, AJC place la question esthétique au cœur de son projet collectif.

Armand Meignan, Président


Le site de l’Afijma

* Objectifs et valeurs énoncés dans la chartre de l’Afijma :
- Direction artistique libre et indépendante
- Engagement en faveur de projets inédits
- Engagement pour le jazz actuel et les musiques de création
- Soutien à l’émergence et à la circulation des artistes
- Travail sur le territoire et recherche de nouveaux publics
- Implication dans des actions de coopération et d’échanges internationaux


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU