Inrocks Lab 2015 : la tournée des open mics

Artiste Concours / Tremplin

Concours / Tremplin

En mars et en Avril, les Inrocks lab vont sillonner la France pour auditionner musiciens et groupes lors d’open-mics. Ces auditions sont ouvertes au public et se déroulent en soirée. Cette année, 9 ville seront visitées.

20 minutes. C’est le temps dont chaque groupe dispose pour convaincre le jury des open mics des Inrocks lab. Cette année encore, le Lab entame sa tournée d’auditions, et se rendra dans 9 villes pour aller à la rencontre des jeunes talents. Ils devront séduire un ou deux journalistes des Inrocks, un programmateur Radio campus, ainsi qu’un partenaire local de l’Irma et un journaliste de presse régionale.

Les résultats seront annoncés le 6 mai 2015, sur le site. Le même jour, une annonce officielle aura lieu dans les locaux du Studio Des Variétés à Paris en présence du jury et de la presse. 15 groupes seront retenus à l’issue des auditions. Dans chaque ville auditionnée, le jury désigne au moins un lauréat. Dans une même ville, plusieurs lauréats peuvent être désignés.

Les 15 heureux lauréats recevront une bourse de 1000 euros pour amorcer un projet de leur choix sur le site de crowdfunding KissKissBankBank. Ils intègreront également la programmation du festival des lauréats Sosh aime les inRocKs lab à la Gaité Lyrique, du 29 au 31 mai 2015. Enfin, ils figureront sur une compilation digitale distribuée par Believe Digital et disponible sur toutes les plateformes d’écoute.

>>Pour en savoir plus


Les dates de la tournée des open mics 2015 :


- 12 mars à la Bellevilloise (Paris)
- 18 mars à la Laiterie (Strasbourg)
- 19 mars au Grand Mix (Tourcoing)
- 25 mars à l’I-Boat (Bordeaux)
- 26 mars au Rock Store (Montpellier)
- 1er avril au 106 (Rouen)
- 2 avril au Ferrailleur (Nantes)
- 8 avril au Transbordeur (Lyon)
- 9 avril au Cabaret Aléatoire (Marseille)
- 16 avril au Centre FGO Barbara (Paris)

Musique et corona virus

Notre base d'infos ressources covid et musique

à la une

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA - asso musique actuelle

À la fin du mois, l’IRMA va se dissoudre [1] pour se fondre dans le CNM, l’établissement public de filière qui va reprendre ses missions, activités et personnels. L’association, créée en 1986, va donc disparaître après plus de trente années au service de l’écosystème musical.
L’occasion d’un rapide retour sur cette longue aventure para-institutionnelle, ses inventions et les principes qui ont porté cette entité sans équivalent dans le monde.

Voir aussi


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU