Import / export : la place des artistes étrangers dans les musiques actuelles

Artiste Musiques du monde

Enquête

Le réseau des musiques du monde Zone Franche a enquêté auprès de ses adhérents pour connaître la place de l’import d’artistes étrangers en France, et l’importance de ces artistes dans l’export des productions françaises.

Cette enquête flash (réalisée auprès de 73 structures membres de Zone Franche) ne permet de dégager que quelques tendances qui seront creusées, dès 2020, dans le cadre d’une étude plus large menée grâce aux données de l’observation participative partagée.

Ces premières données permettent néanmoins un début de reconnaissance et de valorisation des artistes étrangers et "de leur participation active à la richesse de la diversité musicale française et à son rayonnement".

Chiffres clés :
  • L’emploi d’artistes étrangers par les producteurs de spectacles constitue 20% de la masse salariale artistique totale.
  • Le chiffre d’affaires des ventes de concerts comprenant des artistes étrangers est réalisé pour 59% à l’export.
  • 39 concerts avec des artistes étrangers en moyenne par structures de diffusion et par an.
  • 221 demandes de visa déposées en 2018 pour 36 refus (16%).
  • Montants moyens des aides à la mobilité perçues : 16 164 €.

Résultats de l’enquête

Musique et corona virus

Notre base d'infos ressources covid et musique

à la une

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA - asso musique actuelle

À la fin du mois, l’IRMA va se dissoudre [1] pour se fondre dans le CNM, l’établissement public de filière qui va reprendre ses missions, activités et personnels. L’association, créée en 1986, va donc disparaître après plus de trente années au service de l’écosystème musical.
L’occasion d’un rapide retour sur cette longue aventure para-institutionnelle, ses inventions et les principes qui ont porté cette entité sans équivalent dans le monde.

Voir aussi


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU