GL Connection : ce que rapporte la vente de musique aux artistes

Publication

Comme il l’annonçait dans le portrait que l’Irma lui consacre ce mois-ci, Gildas Lefeuvre réactive sa newsletter GL Connection. Au menu de ce retour, un focus sur ce que la vente de musique rapporté aux artistes. En attendant son nouveau blog, qui devrait être prêt pour la rentrée.

Artistes : ce que vous rapporte la vente de votre musique

Que rapporte la vente de sa musique aujourd’hui ? Quel volume faut-il atteindre pour en vivre décemment ? L’économie de la musique enregistrée est-elle suffisamment viable pour les artistes ? Que peut-on en attendre si l’on n’est pas signé par un label et que la notoriété n’est pas encore au rendez-vous ? Décryptage sur les réalités et les perspectives.

À l’échelle mondiale, le numérique a compté l’an dernier pour 45% du marché de la musique enregistrée, devant les ventes physiques (39%), et il constitue désormais la première source de chiffre d’affaires dans 19 pays. Une progression que l’on doit au streaming dont les revenus ont été multipliés par plus de 4 en 5 ans. Il vient même de devenir, au 1er trimestre 2016, la plus grande source de revenus de Warner Music, dépassant ceux des ventes physiques et du téléchargement cumulés. En France, où le numérique représente 36% du marché, les revenus générés par le streaming - avec 18 milliards de titres écoutés en 2015 sur les plateformes de musique en ligne - ont franchi le cap des 100 millions d’euros. Considéré par le SNEP (Syndicat National de l’Edition Phonographique) comme « l’avenir et le moteur de la musique enregistrée », le streaming – qui était la grande vedette du Midem - est bel et bien en train de s’imposer comme le modèle dominant.

Mais l’heure n’est pas encore aux réjouissances car l’écoute audio ou vidéo (...)

>> Lire la suite

Visiter le site de Gildas Lefeuvre


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU