Frédéric Mitterrand dévoile son nouveau plan d’actions pour le spectacle vivant

Politique culturelle

Dans le cadre du Festival d’Avignon, le Ministre de la Culture et de la communication Frédéric Mitterrand a présenté un nouveau plan pour le spectacle vivant : 12 millions d’euros répartis en 10 mesures et avec 4 objectifs prioritaires.

4 objectifs prioritaires sous-tendent la mise en place de ce plan d’actions pour le spectacle vivant :
- Renforcer la place centrale de l’art et des artistes, par le développement du soutien au secteur indépendant et en assurant un meilleur accompagnement de l’émergence artistique.
- Poursuivre la structuration de l’emploi artistique, par la création de troupes permanentes au sein des Centres dramatiques nationaux et des Centres chorégraphiques nationaux.
- Accroître l’irrigation des territoires et l’élargissement des publics par l’affirmation des missions territoriales des labels et réseaux, par la mise en œuvre d’une politique d’itinérance et de reprises et par une nouvelle étape de la politique des Scènes de musiques actuelles (SMAC) visant à développer le nombre d’établissements labellisés.
- Consolider la présence européenne et internationale, par la création de plusieurs Bureaux spécialisés à l’étranger et par la constitution de Pôles européens de production.


Les dix mesures :

- Soutenir les ensembles musicaux et les compagnies chorégraphiques
- Créer un Fonds de soutien à l’émergence et à l’innovation
- Soutenir les écritures du spectacle vivant
- Soutenir les projets de troupes dans les Centres dramatiques et chorégraphiques nationaux
- Conforter le monde du cirque et des arts de la rue
- Accompagner le réseau de la danse
- Diffuser la musique au coeur des territoires et auprès de tous les publics
- Renforcer les Scènes nationales et leur réseau
- Elargir le réseau des Bureaux spécialisés
- Encourager la constitution de Pôles européens de production et de diffusion.

12 millions d’euros de crédits supplémentaires seront mobilisés pour ce plan sur la période 2011-2013.
Un dossier précise quel montant sera alloué à chacune des mesures.
Dans son discours, le ministre a précisé avoir obtenu "une sanctuarisation des crédits du spectacle vivant pour la période 2011-13 [...] et le dégel total du budget de la culture en 2010 et 2011. Dans ce cadre, j’ai souhaité que mon ministère procède avec l’ensemble des DRAC à un rééquilibrage des moyens. Rapprochements, projets mutualisés, cela nous permettra de redéployer 6,2 millions d’euros entre 2011 et 2013 dans les régions les moins dotées."

Le dossier mentionne également quelques chiffres encourageants quant à l’évolution de la fréquentation du spectacle vivant, en augmentation de près de 10% sur les trois dernières saisons, toutes cènes confondues (publiques et privées).
De même, la fréquentation des 40 festivals subventionnés par le ministère a augmenté de 6 % sur la même période.
La fréquentation des structures bénéficiant de la taxe gérée par le CNV (variétés, festivals et tournées, Zénith, etc.…) a également très fortement progressé (14 %).

En savoir plus

Télécharger le dossier "Un plan d’actions pour le spectacle vivant"


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU