Fonds de sauvegarde / fonds de compensation : comment demander ces aides au CNM ?

CNM : Centre National de la Musique Corona virus (covid-19) et musique Financement Spectacle

Covid-19

Retrouvez deux tutoriels en vidéo pour comprendre, conseils du Centre national de la musique (CNM) à l’appui, comment monter une demande d’aide au fonds de sauvegarde ou au fonds de compensation des pertes de billetterie.

Comment demander une aide au fonds de sauvegarde du CNM ?

Un entretien vidéo avec Louise Ede, conseillère technique au Centre national de la musique (CNM), pour comprendre comment monter une demande d’aide au Fonds de sauvegarde au spectacle vivant et de variétés.

Fonds de sauvegarde : le tutoriel

La création d’un Fonds de sauvegarde pour les affiliés du CNM, doté de 16 M€, dont 11 M€ de subventions et 5 M€ d’avances remboursables, a été ouvert à la fin du mois d’août 2020.

Faisant suite au Fonds de secours au spectacle vivant et de variétés, ce programme vise les entreprises détentrices d’une licence 1, ou 2, ou 3, exerçant leur activité principalement dans le domaine des musiques actuelles et de variétés dont l’activité et le développement ont été considérablement freinés ou bloqués par la crise sanitaire. Il a pour objet le soutien des entreprises et l’accompagnement de leur reprise d’activité.

Ce programme d’aide est réservé aux entreprises affiliées au CNM sans condition d’ancienneté. La structure doit pouvoir justifier d’au moins 30% de chiffre d’affaires dans l’ensemble de ses produits d’exploitation n-1 et disposer d’au moins un salarié permanent en CDI.
Le demandeur doit être à jour de la déclaration et du paiement de la taxe ou si un échéancier existe et qu’il est respecté.

Le soutien sera au maximum de 120 000€, composé :

  • d’une aide non remboursable de 80 000€ maximum ;
  • complétée, le cas échéant, d’une bonification “emploi” de 20 000€ maximum, attribuée en fonction des éléments suivants :
    - la programmation future prévue dans le champ du spectacle musical et de variétés et - les emplois intermittents liés ;
    - la mise en place de mesures de sécurisation de l’emploi permanent ;
    - les éventuels renforts de personnel et aménagements temporaires que nécessitent les protocoles COVID19.
  • d’une aide remboursable de 20 000 € maximum.

Prochaines dates limites de dépôt des demandes :

  • Mardi 21 octobre pour le comité du 18 novembre
  • Jeudi 19 novembre pour le comité du 17 décembre

Plus d’information sur le Fonds de sauvegarde
Contact : sauvegarde@cnm.fr


Comment demander une aide au fonds de compensation du CNM ?

Un entretien vidéo avec Mary Vercauteren, responsable du secteur "Activités de production" au Centre national de la musique (CNM), pour comprendre comment monter une demande d’aide au fonds de compensation des pertes de billetterie.

Fonds de compensation : le tutoriel

Le 27 août dernier, le Premier ministre et la ministre de la Culture ont annoncé un mécanisme de compensation de 100 millions d’euros pour encourager la reprise d’activité dans le domaine du spectacle pour l’ensemble du secteur culturel (cinéma, musique et variétés, théâtre), dont 40 millions d’euros ont été confiés au CNM.

​Adopté par le Conseil d’administration du CNM le 28 septembre, le fonds de compensation des pertes de billetterie est destiné aux structures pour lesquelles le manque à gagner induit par le maintien des mesures de distanciation physique est tel qu’elles ne sont pas en capacité de produire ou de diffuser des spectacles économiquement viables sans compensation. L’aide prend en compte les jauges réduites pour les concerts assis, avec des modalités particulières pour les représentations « debout » reconfigurées en format « assis ».

Conditions de recevabilité
Le fonds de compensation est réservé aux acteurs qui assument le risque de la billetterie, au sens de la licence 3. Il s’agit donc des diffuseurs (salles, festivals…) et des producteurs au sens de la licence 2 qui exercent leur activité en louant des salles, pour assurer la diffusion de leurs spectacles.

La ou les représentations objet de la demande doivent par ailleurs entrer dans le champ de la taxe fiscale et avoir lieu entre le 1er septembre et le 31 décembre 2020 ou bien être commercialisées avant le 31 décembre 2020 pour des représentations allant jusqu’au 31 mars 2021.

Montant de l’aide
Il s’agit de compenser le manque à gagner correspondant à l’écart entre le chiffre d’affaires de billetterie réalisé avec la jauge « distanciation » et celui qui aurait été réalisé avec une jauge « point mort » (80%), soit 40 points de jauge pour les salles assises et 60 points de jauge pour les productions « debout » transformées en productions « assises ».

  • Compensation pour les représentations assises = nombre de places payantes qui auraient été ouvertes hors distanciation x 40% x prix moyen du billet servant de base au paiement de la taxe fiscale.
  • Compensation pour les représentations initialement prévues debout = nombre de places payantes qui auraient été ouvertes hors distanciation x 60% x prix moyen du billet servant de base au paiement de la taxe fiscale.

Bonification : pour les acteurs assumant le risque de billetterie dans un lieu dont la jauge maximale de sécurité habituelle (debout ou assis) est inférieure ou égale à 300, un bonus de 50% de la compensation est instauré.

Une même structure pourra constituer une ou plusieurs aides, pour un plafond annuel de 500 K€.

Dérogation cabarets
Le plafond pourra être porté à 1 M€ pour les cabarets qui respecteront les conditions suivantes :

  • Employer une troupe composée soit à minima de 14 artistes en CDI soit à minima de 24 artistes en CDI ou CDDU ;
  • Produire 10 représentations par mois en moyenne à compter de la date de réouverture, sauf modification des conditions d’exploitation liées au covid-19.

Calendrier des dates de dépôt des demandes :

  • 1e commission : le mercredi 21 octobre 2020. Date limite de dépôt des formulaires : le lundi 12 octobre 2020
  • 2e commission : le jeudi 26 novembre 2020. Date limite de dépôt des formulaires : le lundi 2 novembre 2020
  • 3e commission : le mardi 15 décembre 2020. Date limite de dépôt des formulaires : le vendredi 20 novembre 2020

Formulaire et information sur le Fonds de compensation
Contact : aides@cnm.fr


Musique et corona virus

Notre base d'infos ressources covid et musique

à la une

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA - asso musique actuelle

À la fin du mois, l’IRMA va se dissoudre [1] pour se fondre dans le CNM, l’établissement public de filière qui va reprendre ses missions, activités et personnels. L’association, créée en 1986, va donc disparaître après plus de trente années au service de l’écosystème musical.
L’occasion d’un rapide retour sur cette longue aventure para-institutionnelle, ses inventions et les principes qui ont porté cette entité sans équivalent dans le monde.

Voir aussi


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU