Focus : Entrepreneuriat culturel, mutations économiques et nouveaux acteurs

Publié le mardi 20 mai 2014

Publication

On recense près de 200.000 entreprises culturelles en France, généralement de petite taille. Face à la méfiance des investisseurs, elles sont souvent exclues des financements traditionnels, bancaires notamment. D’autant que le secteur culturel lui-même se méfie de la figure de l’entrepreneur triomphant. Mais, comme le secteur, les choses évoluent. L’entrepreneuriat culturel fait désormais partie du paysage et ils sont nombreux à se pencher sur son avenir.

« Il n’est pas facile en France d’être un entrepreneur dans le secteur de la culture alors même que la création [artistique] a besoin de nous ! » C’est le constat posé par Steven Hearn, fondateur de l’agence d’ingénierie culturelle 3e Pôle.
C’est d’ailleurs pour appréhender ces problématiques qu’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, et Fleur Pellerin, alors ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, lui ont confié en 2013 une mission de réflexion et de recommandation sur le développement de l’entrepreneuriat culturel.
L’objectif : « identifier les freins au développement de ces entreprises qui accompagnent et facilitent la création, rendent possible sa diffusion, en imaginent la transformation ». Pendant plusieurs mois, accompagné d’Olivier Saby, il a rencontré une multitude d’acteurs : petites et moyennes entreprises, grands groupes, associations, structures d’accompagnement, acteurs financiers, institutionnels et experts. Avec la volonté, non pas de rendre un avis définitif, mais d’ouvrir le débat, son rapport devrait être rendu à la fin du mois de juin...

>> lire la suite du dossier


INTERVIEWS

Entrepreneurs, professionnels de l’accompagnement ou institutionnels, comment conjuguent-ils au quotidien culture et économie ? Entre sphère publique et économie sociale, ils font vivre une troisième voie, celle des entreprises.

Steven Hearn

Président de Scintillo

"L’objectif de ce rapport est d’ouvrir le débat !"

>>Lire l’interview


Jacques Chabrillat

Expert en ingénierie financière et budgétaire, responsable pédagogique, Agecif

"Nous avons besoin d’un véritable patronat culturel !"

>>Lire l’interview


Philippe Tilly

Chargé de mission au bureau du financement des industries culturelles, DGMIC-MCC

"Accompagner la structuration des entreprises, c’est quelque chose de nouveau pour le ministère de la Culture."

>>Lire l’interview


Géraldine Dallaire

Co-fondatrice et ancienne coordinatrice de l’Adecc, doctorante HEC Montreal

"Tous les entrepreneurs, qu’ils soient culturels ou non, partagent au début la même logique de création d’activité."

>>Lire l’interview


Sandrino Graceffa

Dirigeant de SMart France et Belgique, et d’Initiatives et Cité

"Une nouvelle figure d’entrepreneur se dessine, capable de prendre des risques, mais ne cherchant pas la seule recherche de profit."

>>Lire l’interview


Myriam Faivre

Fondatrice et directrice de la CAE Clara

"La dimension collective permet de réduire l’isolement des entrepreneurs"

>>Lire l’interview



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU