Festival d’Avignon : une occasion de débattre

Rencontre

La 66e édition du festival d’Avignon 2012 donne l’occasion, cette année encore, d’organiser de nombreuses rencontres et débats sur l’avenir des politiques culturelles.



- Une nouvelle politique publique pour la création musicale ?
9 juillet - Cour du cloître Saint-Louis - de 15h à 17h
En association avec l’Afijma, la Famdt, France Festivals, Grands formats et Zone franche, Futurs Composés propose une table-ronde.

- Mettre en œuvre des écosystèmes citoyens de coopération économique et de coconstruction politique sur les territoires : quels outillages ?
11 et 12 juillet
Dans le cadre de la campagne l’art est public, l’Ufisc, en partenariat avec le CNAR Culture et la COFAC, organise deux journées de rencontres et d’ateliers.

- Politiques culturelles et lutte contre les discriminations
13 juillet - quai de la ligne - de 14h à 16h30
La Péniche Rhône-Alpes propose cette rencontre à partir de l’expérience de responsables artistiques, culturels et d’artistes.

- Pour une république culturelle décentralisée
16 juillet - Espace Jeanne Laurent - de 10h30 à 13h
Ce forum est organisé par la FNCC et les associations d’élus.

- Les agences culturelles en région : des atouts pour la décentralisation
17 juillet - Espace Jeanne Laurent
Arcadi, en collaboration avec le Conseil régional d’Ile-de-France, organise cette rencontre qui permettra de faire le point sur la compétence et les missions des agences culturelles.

- L’art est public ! Mobilisation pour une politique culturelle réinventée
18 juillet - Cour du cloître Saint Louis - de 15h à 18h
L’art est public propose un espace d’échange entre élus, acteurs, citoyens, à un moment où le cadre de décentralisation culturelle questionne l’engagement solidaire des collectivités, où le décloisonnement de la culture semble une exigence pour penser l’enjeu des relations culturelles.


Tous ces événements se déroulent à Avignon.

Musique et corona virus

Notre base d'infos ressources covid et musique

à la une

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA - asso musique actuelle

À la fin du mois, l’IRMA va se dissoudre [1] pour se fondre dans le CNM, l’établissement public de filière qui va reprendre ses missions, activités et personnels. L’association, créée en 1986, va donc disparaître après plus de trente années au service de l’écosystème musical.
L’occasion d’un rapide retour sur cette longue aventure para-institutionnelle, ses inventions et les principes qui ont porté cette entité sans équivalent dans le monde.

Voir aussi


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU