Félin : Apple music, la corde au cou ?

Publié le vendredi 19 juin 2015

Musique enregistrée

Dans un communiqué, la Fédération nationale des labels indépendants (Félin) s’associe au mouvement "désormais mondial qui refuse que la musique des artistes et labels indépendants soit offerte afin de permettre le développement marketing de Apple Music".

Communiqué


Apple Music : la corde au cou ?

La Felin s’associe au mouvement désormais mondial qui refuse que la musique des artistes et labels indépendants soit offerte afin de permettre le développement marketing de Apple Music, adossée à la première entreprise mondiale en terme de puissance économique. [1]

Depuis plus de 10 ans, la musique contribue au développement du numérique. Elle en a payé le prix fort mais là, la situation devient abusive !

Car réagissant bien naturellement, Spotify et Deezer ont dégainé une offre sur 3 mois à 0,99€ par mois. Sans être devin, il y a un risque que le download, très majoritairement porté par Itunes s’écroule, en tout cas pendant ces trois mois.
Autrement dit, l’on peut estimer que ce sont près de 25% des revenus numériques des labels indépendants qui vont disparaître.

Cette baisse substantielle n’est pas supportable pour nos labels. Elle ampute les revenus des artistes, y compris sur les droits mécaniques. Elle peut également représenter plusieurs mois de salaires d’équipes réduites et déjà mal payées. Enfin, elle ouvre une brèche quant aux respects du droits des auteurs et des producteurs.

Apple doit absolument se rendre compte de l’état préoccupant dans lequel se trouvent les producteurs indépendants, plus grands défricheurs de talents qui à eux seuls produisent 80% des nouveaux albums. Apple - mais aussi les majors compagnies qui n’ont pour l’instant pas réagi, fortes d’un back catalogue qui leur permet de passer ce cap. Pas nous.

Voir ci-dessous quelques-uns des communiqués et lettres ouvertes publiés par des fédérations et syndicats de labels indépendants :

- VUT (Allemagne)
- A2IM (États-Unis)
- AIM (Grande-Bretagne)
- AIR (Australie)
- CIMA (Canada)

[1valorisation estimée à près de 119 milliards de dollars en 2014


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU