Fedelima : 5 nouvelles salles inaugurées cet automne

Publié le

Spectacle

La Fédération des lieux de musiques actuelles accueille cet automne 5 nouveaux membres, dont les salles ont été inaugurées en septembre ou le seront cet automne : la BAM à Metz, le Plan 2 à Ris-Orangis, Echo system à Scey-sur-Saône, Crescent à Mâcon et la Belle électrique à Grenoble.

La rentrée des adhérents Fedelima est bien chargée ! Deux inaugurations en septembre et trois autres à venir à l’automne, pour grossir les rangs de la fédération. Une vitalité qui vient contrebalancer un peu les récentes difficultés qu’elle a rencontré.

La BAM et le Plan 2 inaugurés en septembre

Fedelima : 5 nouvelles salles inaugurées cet automneDu 26 au 28 septembre, la Boîte à musique ouvrait ses portes à Metz, en plein cœur du quartier de Borny. Le projet, porté depusi 2009 par l’EPCC Metz en Scènes, vient compléter la salle historique des Trinitaires. L’équipement comprend une salle de concerts modulable pouvant accueillir jusqu’à 1 200 spectateurs et 4 studios de répétition dont un studio-scène. Il accueillera des rencontres, des ateliers, des résidences, des conférences… et en regard de la programmation des Trinitaires plus axée sur la découverte, des artistes de notoriété nationale ou internationale, « têtes d’affiches » et festivals y feront escale.

Le 26 septembre, c’était aussi le jour de l’inauguration du Plan 2, à Ris-Orangis (91). Porté depuis 2013 par la communauté d’agglomération Evry Centre Essonne, le nouvel équipement accueille une grande salle de 830 places, une seconde salle, type club de 150 places, 2 studios de répétition, une régie d’enregistrement, un pôle de ressources documentaires et un restaurant.

Trois nouvelles inaugurations cet automne

La série d’inaugurations ne s’arrête pas là, et trois nouveaux équipements ouvriront leurs portes cet automne. Tout d’abord, le 17 octobre, Echo system à Scey-sur-Saône (Haute-Saône). Après avoir quitté le Moulin de Poncey en 2012, l’association Au Coin de l’Oreille fondée sur des valeurs humanistes, solidaires et démocratiques, a acquis une friche industrielle à Scey-sur-Saône qu’elle mutualise avec l’association Rés’Urgence (propriétaire d’une ressourcerie). Grâce au soutien de l’Europe, de l’État, de la Région et du CNV, le lieu s’inscrit dans le cadre d’un Pôle d’Excellence Rurale « Ensemble pour les pratiques musicales en milieu rural », porté par le Pays de Vesoul Val-de-Saône et le Pays des Vosges Saônoises. En plus de ce lieu de diffusion de 1000m2 dédié à la musique, des locaux de répétition ont été créés ou sont en cours de création sur le département.

Du 31 octobre au 8 novembre, ce sera au tour de Crescent, à Mâcon (Saône-et-Loire) d’ouvrir ses portes au public. En effet, le Crescent déménage au cœur de la ville. Une bonne partie de l’ancienne coopérative va devenir un espace culture et ses caves voûtées en pierre, datant du XVIIe siècle, une salle de 400 m2 pouvant accueillir 290 personnes debout et 150 assises en configuration cabaret. Ce nouvel équipement, porté par l’association Crescent Jazz Club créée en 1995, permettra de créer un véritable lieu de vie et de création pour les artistes issus de la scène jazz locale, nationale et internationale et le public. Entre jazz moderne et jazz hip-hop, en passant par la Funk, la Soul ou encore le New Orléans, le Crescent souhaite y faire découvrir les multiples facettes du Jazz et en faire ressortir son côté populaire.

Plus tard cet automne (date encore à définir), c’est à Grenoble (Isère) que la Belle Électrique, portée par l’association Mixlab créée en 2007, entrera en scène, sous son habillage de bastaings en chêne afin de rappeler les traverses ferroviaires et le passé industriel du lieu. La salle de 900 places dispose d’une acoustique exceptionnelle grâce à son architecture, un volume de cinq branches en forme de pavillon. Mixlab qui a porté le projet et obtenu la DSP, souhaite y décloisonner les cultures avec des projets pluridisciplinaires.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU