Faire connaître sa musique… et en faire parler

Pour faire connaître sa musique, il faut être le plus visible possible, le plus souvent possible, et de toutes les façons possibles.

Pour cela, il vous faut un enregistrement (un album, un EPK [1] ou à défaut une démo de quelques titres mis à plat proprement). Plus qu’une source potentielle de rémunération, ce sera le premier support de communication, un outil pour démarcher des salles, des bars ; plus tard des labels ou un manager…

Dans un premier temps, il est important de jouer, beaucoup, pour votre expérience, et pour commencer à faire circuler votre nom, votre musique, et créer ainsi votre premier cercle de fans, celui sur lequel il faudra vous appuyer pour développer la suite de votre projet.

Il faut donc penser une communication pour annoncer les concerts, les nouveaux morceaux, montrer des photos, des vidéos de votre travail en répèt, en studio… Bref, tenir votre public informé, même s’il est très restreint.

Pour un démarrage efficace, quelques outils simples suffiront : une page Facebook et/ou Twitter, un compte Youtube ou Dailymotion pour les vidéos… Si vous commencez à fidéliser un public de fans, à avoir une certaine notoriété, vous pourrez élargir votre communication aux radios. Mais autant le dire tout de suite, ce n’est pas une mince affaire !
Identifiez les radios qui correspondent le mieux à votre style musical et à votre niveau de développement et envoyez-leur vos nouveautés. Mais, dans un premier temps, ciblez surtout les radios locales et les radios associatives (comme celles des réseaux Ferarock ou Radio Campus par exemple) qui sont plus ouvertes aux projets en développement.

 


Pour aller plus loin :

[1Electronic Press Kit, voir lexique


Spécial Corona Virus et musique

Notre base d'infos ressources covid et musique

Fiches pratiques à la une

Toutes les fiches pratiques de l'IRMA

Nous suivre /asso.irma /IrmACTU