Fabfest : entreprendre dans les industries culturelles

Publié le

Rencontre

La Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du Ministère de la culture et de la communication organise le 15 novembre prochain, dans le cadre du Fabfest, à la Gaité lyrique, une journée de tables rondes sur le thème "Entreprendre dans les industries culturelles".

Fabfest : entreprendre dans les industries culturellesVoyager à la vitesse de la lumière, s’émerveiller devant des projections illusionnistes, découvrir sur scène les nouveaux talents de l’électro-pop, réaliser un film d’animation avec un appareil photo, une feuille de papier et une paire de ciseaux, affronter une championne dans une partie de baby-foot connecté, gagner un start-up contest et intégrer la prochaine promotion d’une formation prestigieuse, débattre de la culture comme enjeu territorial et entrepreneurial, appréhender la difficulté d’entreprendre au féminin, dialoguer avec des experts, trouver un incubateur ou un espace de coworking, rencontrer son futur associé, s’inspirer. C’est le programme dense que propose, à la Gaité lyrique, le FabFest : 4 jours pour voir, comprendre et discuter l’innovation culturelle, 4 jours dédiés à la culture et aux médias, à l’innovation et à l’entrepreneuriat.

Dans le cadre du festival, la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du Ministère de la culture et de la communication organise le 15 novembre une journée de tables rondes sur le thème "Entreprendre dans les industries culturelles".


Programme de la journée "Entreprendre dans les industries culturelles"


14h30 : première table ronde : « on apprend moins des success-stories »

En France, plus qu’ailleurs peut être, l’échec entrepreneurial n’est pas vécu comme une étape permettant de rebondir mais plutôt synonyme de portes qui se ferment. Comment éviter de marginaliser l’échec entrepreneurial ? L’échec entrepreneurial est-il une source d’enseignements ? Comment tirer profit de ses erreurs.

16h00 : seconde ronde : « entreprendre autrement »

Aujourd’hui, de nouvelles formes de travail, d’emploi, d’entrepreneuriat, de collaboration fleurissent et séduisent de plus en plus de jeunes entrepreneurs. Il s’agit, pour les plus innovantes d’entre elles, d’espaces de co-working, des groupements d’employeurs, des coopératives d’activité et d’emploi, de pépinières.

17h30 : Troisième table ronde : « les bons réflexes de l’entrepreneur culturel »

En plus de ses aptitudes de direction artistique, l’entrepreneur culturel doit également acquérir les compétences managériales essentielles à la gestion et au pilotage de sa structure ainsi que maîtriser les dispositifs de financement de droit commun et spécifiques à la culture.


Le programme complet :


Entrée libre sur inscription :

01.53.01.51.51

www.fabfest.fr


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU