Enquête sur le bien-être et la santé dans la musique

Publié le

Social

Dans le prolongement d’une enquête internationale menée sur le sujet, le collectif CURA lance en France un sondage auprès des musicien-ne-s et des professionnel-le-s de l’industrie musicale sur les questions de santé liées au travail.

Enquête sur le bien-être et la santé dans la musique

Une récente étude de la société suédoise Record Union sur la santé mentale des musiciens indépendants fait apparaître que 73 % d’entre eux souffrent de maladies mentales. Dans la foulée, Record Union a lancé un site dédié et un appel à projets pour récompenser les initiatives de prévention ou de guérison des troubles de la santé mentale dans la musique.
Plus d’infos

En France, après qu’un colloque se soit tenu sur le sujet en 2017, le collectif CURA [fondé par Julien A. Jaubert aka Shkyd (producteur), Sandrine Bileci (naturopathe), Robin Ecoeur (journaliste) et Suzanne Combo (artiste & DG de la GAM)] ouvre un questionnaire sur la santé (physique et mentale) et le bien-être des musicien.ne.s et des professionnel.le.s de la musique.

« Nous avons décidé de conduire une enquête auprès d’artistes et de travailleur.se.s aux genres et aux fonctions variées, à des stades de carrière et d’ambition différents, afin d’en savoir plus sur les stress et pressions relatives à leurs pratiques respectives. »

Accéder au questionnaire


Sur le même sujet : ISHA face à ses démons

En novembre 2017, Shkyd - producteur de son activité principale - publiait sur YARD un article intitulé "La santé mentale : succès dans le rap américain, silence dans le rap français". Nourri de sa propre expérience au sein de l’industrie musicale, ce papier a été récompensé d’un prix de journalisme au Reeperbahn Festival et a contribué à ouvrir le débat sur la question de la santé mentale des artistes. De quoi inciter son auteur à prendre le sujet à bras le corps, pour libérer la parole des principaux concernés. Première consultation avec le belge ISHA.



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU