Des précisions sur la fin du dispositif Emploi-Jeunes

Publié le mercredi 26 janvier 2005

Le Ministère de l’Emploi a reçu l’U-Fisc.

Le 8 décembre, l’U-Fisc (Union fédérale d’intervention des structures culturelles) envoyait une lettre à M.• Jean-Louis Borloo• sur le Plan de cohésion sociale et le dispositif NSEJ.
Lire la lettre

À la suite de ce courrier, Le Ministère de l’Emploi, du Travail et de la
Cohésion sociale a proposé de rencontrer l’U-Fisc le 20 janvier 2005.
La fédération, représentée par Serge Calvier (arts de la rue),
Christophe Popovic (Act’ifs) et Philippe Berthelot (Fédurok) a été reçue
par Jean Bernard Obéniche, conseiller technique au cabinet de Laurent
Hénart, secrétaire d’État à l’Insertion Professionnelle des Jeunes.

"Il s’agit bien d’une accélération de la fin du dispositif NSEJ", leur a confirmé le conseiller technique. "A la suite de la loi de cohésion sociale récemment promulguée, des dispositifs relais seront mis en place, avec une période transitoire via des CES et CEC, par exemple.
Seuls les CDD sont visés dans l’impossibilité de réembauche au titre
de la loi, et non les CDI, lorsqu’il y a départ du poste avant le terme
du contrat
".
Soulagement enfin, puisque l’ensemble des conventions pluriannuelles signées sont maintenues.

L’U-Fisc a demandé également une réponse écrite qui puisse être opposable
lorsque nécessaire, "dans la mesure où les services déconcentrés de
l’emploi (DRTEFP) semblent avoir des attitudes et réponses très
différentes et contradictoires d’un territoire à l’autre actuellement...
".


Voire également sur ce sujet l’atelier "Y aura t-il un après emplois jeunes dans les musiques actuelles" organisé lors des Rencontres des 10 ans de l’irma.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU