De nouvelles salles pour les musiques actuelles

Publié le lundi 27 septembre 2010

Spectacle

Deux lieux de diffusion musicale ont été inaugurés au mois de septembre. D’autres salles devraient également ouvrir prochainement leurs portes. Petit tour d’horizon des nouveaux lieux à découvrir dès maintenant…ou très prochainement.

Le Rocher de Palmer, Cenon (Gironde) :

Le Rocher de Palmer

Inauguré le 24 septembre, Le Rocher de Palmer est la première scène française labellisée « Académie des arts ». Ce label, initié par le Secrétariat d’Etat à la Ville, vise à souligner et appuyer l’action de lieux répondant aux exigences que sont la mixité sociale et l’accessibilité à la culture pour tous, tout en mettant en avant leur rôle de sensibilisation et d’éducation aux arts.

De plus, Le Rocher est intégré dans la première des Scènes de musiques actuelles (Smac) d’agglomération, aux côtés du Krakatoa de Mérignac et de la Rock School de Bordeaux.

Sur 6700m2, le lieu, œuvre de l’architecte Bernard Tschumi, propose 3 salles de concerts (de 1200, 650 et 300 places), un centre de documentation, des studios, une brasserie ouverte par le chef étoilé Nicolas Magie…

Ouverte aux musiques et aux cultures du monde, la programmation sera centrée sur le jazz et les musiques du monde mais aussi le hip hop, les musiques électroniques, le rock, la folk et quelques spectacles de danse. Des master-classes, des résidences d’artistes, des actions de sensibilisation viendront compléter les activités. Coût de l’opération : 15,9 millions d’euros, dont 9 millions financés par la Ville. Le reste par l’Europe, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Etat), la Région Aquitaine, le Conseil Général de la Gironde, la Communauté urbaine.


L’Arena, Montpellier (Hérault) :

L’Arena-Montpellier

La nouvelle géante française a ouvert ses portes au public le 8 septembre dernier, avec la venue du groupe français Indochine. La jauge de 14 000 places de cette salle multifonctionnelle (concerts, congrès, expositions, manifestations sportives…) la place dans la catégorie du Palais Omnisports de Paris Bercy. Situé à proximité du Parc des expositions de Montpellier, l’Arena a été financée par la Région et l’Agglomération notamment, pour un coût global avoisinant les 60 millions d’euros.

Télécharger le communiqué de presse


Dans les mois à venir :

Le 106, Rouen (Seine-maritime) :

Le 106

La scène de musiques actuelles le 106 ouvrira ses portes en novembre prochain. Elle sera composée d’une salle principale de 1100 places, d’une seconde de 320 places, d’un café, d’un studio de radio, de 5 studios de répétition, d’un studio de maquettage ainsi que d’un studio de création d’image numérique.

La programmation mêlera artistes de renommée internationale, jeunes talents et artistes locaux. A cela s’ajoutera un suivi et un accompagnement de groupes (répétition, enregistrement, premières scènes, aide au projet), ainsi qu’un programme d’actions culturelles (travaux avec les établissements scolaires et les universités, les associations locales, ainsi que des projets en direction des publics éloignés ou empêchés…).


Le Tremplin, Beaumont (Puy-de-Dôme) :

Le Tremplin

Ce futur équipement doté d’une salle de spectacle de 250 à 600 places, de deux studios de répétition et d’un espace d’exposition devrait ouvrir fin 2010, début 2011. Le Tremplin se veut un lieu important de la diffusion pour les musiques actuelles et souhaite permettre aux jeunes musiciens de Beaumont et de son bassin de vie de répéter et de se produire dans des conditions professionnelles. Du matériel mobile de type professionnel sera mis à la disposition des groupes amateurs non équipés par la commune de Beaumont. Coût total du projet : 2,62 millions d’euros.

En savoir plus


Le Silo, Marseille (Bouches-du-Rhône) :

Le Silo

Le fleuron du projet « Marseille, capitale européenne de la culture 2013 » qui s’étendra sur 13000m2 des docks, devrait ouvrir ses portes au premier trimestre 2011. D’une jauge de 2 200 places, la salle pourra accueillir aussi bien des concerts classiques, des opéras que des spectacles de variétés. Elle pourrait même se muer, moyennant quelques aménagements, en salle de congrès.

La ville de Marseille a financé à 95 % cet équipement conçu par le cabinet d’architecture C + T et dont le coût total avoisine les 28,5 millions d’euros.


La Gaîté Lyrique, Paris :

La Gaîté lyrique, centre dédié aux musiques actuelles et aux arts numériques, ouvrira ses portes au printemps 2011. En plus d’une salle de spectacle d’une capacité de 308 places assises (800 personnes debout ou 533 en configuration mixte), le lieu sera équipé d’un théâtre des médias de 110 places, d’une salle de conférence et de projection d’une capacité de 130 places, d’une galerie d’exposition pour les installations multimédia de 700 m², d’une médiathèque (centre de ressources dans le domaine des nouveaux médias), d’espaces de création incluant des studios pour l’image, le son, la robotique, l’électronique ainsi que des ateliers de répétition.
Le coût total de l’opération est estimé à 71,56 millions d’euros (avec le soutien de la Région Île-de-France à hauteur de 9,9 millions d’euros).


La Sirène, La Rochelle (Charente-Maritime) :

L’Espace Musiques Actuelles ouvrira ses portes en février 2011. Le public pourra y découvrir une salle de concert de 1000 places, un club de 350 places et 5 studios de répétition et d’enregistrement pour les musiciens amateurs et professionnels. L’association XLR, qui a été choisie comme gestionnaire, prévoit une programmation éclectique faite d’artistes connus et de découvertes, pour un volume d’environ 50 dates par an.

L’espace de 2800m2 a été mis à la disposition de la mairie par le port autonome de La Rochelle, afin de renforcer les liens entre le port et le centre-ville.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU