De la prévention des risques auditifs dans le spectacle vivant...

Gestion sonore

A l’heure de nouvelles réglementations et d’une évaluation des politiques menées jusque-là en matière de gestion sonore en milieu musical, Agi-Son organise deux tables rondes sur ces pratiques au Printemps de Bourges, et une formation de formateurs en mai.

Présentation des tables rondes :

Composée de plus de vingt organisations professionnelles, AGI-SON (Agir pour une bonne gestion sonore) est une association née en 2000 de la volonté des professionnels du spectacle vivant musical de répondre aux risques induits par la pratique et la diffusion des musiques actuelles et amplifiées : risques auditifs encourus par les publics et les salariés mais aussi nuisances sonores à l’égard du voisinage.

La première table ronde abordera les enjeux et les questions que pose les réglementations liées à la diffusion musicale en proposant, tout d’abord, une présentation de ces réglementations et de leurs potentiels évolutions. Ce premier temps nous permettra de mettre en exergue les aspects positifs et les problématiques découlant de l’application de ces réglementations.
Cette table ronde donnera la parole à un représentant de la Direction générale de la Santé, au représentant d’un syndicat national ainsi qu’à un représentant d’AGI-SON, pour parvenir à un échange des points de vues avec l’assistance.

Ces réglementations ont des conséquences financières lourdes pour les structures que ce soit en terme de mise aux normes ou par excès de procès verbal et autres fermetures administratives.
La problématique de diffusion large des artistes est soulevée avec les difficultés rencontrée par les petits lieux (café-concert) qui ferment ou s’auto censure dans leur programmation. Ces derniers s’organisent néanmoins fortement pour faire valoir leur survit.
AGI-SON et le SMA ont par ailleurs relevés des disparités dans l’application des réglementations d’une région à une autre, d’une ville à l’autre. Il existe un déficit de connaissance et de compréhension des réglementations qui régissent la diffusion musicale partagé par les diffuseurs et par les agents chargés de l’application de ces réglementations auxquelles il est nécessaire de palier rapidement.

La seconde table ronde portera sur la mise en application de la circulaire européenne sur le bruit au travail et de sa transposition en droit français qui s’applique depuis le 14 février dernier au secteur du spectacle vivant.
Les principales règles de cette réglementation seront énoncées par la responsable du bureau de l’Emploi de la DMDTS ainsi que par un directeur de salle de concert. Le travail et les perspectives de la Commission nationale de la sécurité dans le spectacle vivant (Conseil National des Professions du Spectacles CNPS) nous serons présentés par sa présidente.
Seront ensuite abordées les démarches de prévention susceptibles d’être appliquées que viendront étayer une étude pratiquée par le Centre Médical de la Bourse.
Suivront des échanges libres avec l’assistance.
L’application du décret « bruit au travail » dans le secteur du spectacle vivant pose un certains nombre de problèmes à l’employeur qui est responsable de la santé de son salarié : comment estimer le temps d’exposition moyen hebdomadaire d’un technicien permanent ? Comment l’estimer sur un technicien intermittent ? Faut-il évaluer et intégrer le temps d’exposition d’un artiste dans son espace de répétition ? Etc…
Dans le secteur industriel, l’application de cette réglementation demande des aménagements variés et parfois coûteux mais jamais impossibles. Dans notre secteur atypique qu’est le spectacle vivant qui intègre l’intermittence, les complexités qui découlent de cette nouvelle réglementation apparaissent et chacun cherche des adaptations sans trouver de solutions adéquates et transposables en tout lieux et événements.

Programme :

Printemps de Bourges
Mercredi 16 avril 2008, de 14h à 18h à la Maison de la Culture de Bourges, salle Chopin
Accès professionnel : inscription à info@agi-son.org et au 06.28.71.37.63

Ouverture : Simon Codet-Boisse, président d’AGI-SON, directeur du Confort Moderne de Poitiers.

1- Réglementations sonore en matière de diffusion musicale : perspectives d’évolution et enjeux. (la loi « bruit » de décembre 1992 et le décret d’application 98-1143 du 15 décembre 1998 pour les lieux musicaux.)

- Les réglementations actuelles et les évolutions pressenties de ces réglementations
- Intervenants :
- Frédéric Le Rallier, Ingénieur à la Direction Générale de la Santé, Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports
- Philippe Berthelot, directeur de la Fédurok, secrétaire national adjoint du SMA
- Simon Codet-Boisse, président d’AGI-SON
- Pour une démarche de prévention efficace
- Intervenants :
- Maurice Auffret, acousticien
- Le positionnement des professionnels : libre échange avec l’assemblée

2- La protection de l’ouïe du salarié de la musique : démarche de prévention (Directive européenne 2003/10/CE et sa transposition dans le décret n°2006-892 du 19 juillet 2006)

- Les réglementations actuelles
- Intervenants :
- Karine Duquesnoy (DMDTS)
- Simon Codet-Boisse, président d’AGI-SON et directeur du Confort Moderne de Poitiers
- La Commission Nationale de la Sécurité dans le Spectacle Vivant
- Intervenante :
- Aurélie Amiard, présidente de la Commission nationale de la sécurité dans le spectacle vivant, secrétaire générale du Prodiss
- La protection de l’ouïe des salariés : démarches de prévention
L’expérience du Centre Médical de la Bourse
- Intervenantes :
- Dr Bénédicte Laumont (CMB) ou Dr Zaïnab Augot (CMB)
- Le positionnement des professionnels : libre échange avec l’assemblée

Modérateur : Simon Codet-Boisse, président d’AGI-SON et directeur du Confort Moderne de Poitiers


FORMATION DE FORMATEURS

GESTION SONORE ET PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS DANS LE SPECTACLE VIVANT
Du 19 au 23 mai 2008 « Lyon/Villeurbanne

Les organisations professionnelles composant AGI-SON en partenariat avec l’AMDRA
mettent en place une formation de formateurs « Gestion sonore et prévention des risques auditifs dans le spectacle vivant » du lundi 19 au vendredi 23 mai 2008, à Lyon et Villeurbanne.
Son objectif est d’impulser une politique de formation en matière de gestion des volumes sonores.

Publics visés
Il s’agit de former un corps d’intervenants spécialisés dans la question de la gestion des volumes
sonores.
Les publics prioritaires sont les formateurs œuvrant dans le cadre des formations initiales et
continues liées au spectacle vivant musical (formations techniques, artistiques et administratives).
Ces formateurs pourront être déjà en activité ou être des personnes ressources n’animant pas
encore de formations mais repérées et proposées par les relais régionaux d’AGI-SON ou des
centres de formation du spectacle vivant musical.

Une sensibilité aux musiques actuelles et amplifiées constitue un pré-requis dans la sélection des
stagiaires voulant participer à la formation de formateurs.
Les stagiaires admis en priorité seront des professionnels de la sonorisation intervenant déjà dans
le cadre de formations. Un comité spécifique se chargera de la sélection des stagiaires.

Modalités d’inscription
Envoyer le bulletin de pré-inscription joint sur la plaquette de présentation accompagné d’un CV et
d’une lettre de motivation.
Coût de la formation : 200 euros (des dispositifs de prise en charge existent, veuillez nous
consulter)

Porteurs de projet
Les organisations professionnelles du spectacle vivant musical composant AGI-SON
ont mandaté l’association pour mettre en œuvre la formation de formateurs. AGI-SON
met en œuvre le projet en lien avec l’AMDRA (Agence Musique et Danse Rhône-Alpes) et l’APEJS
(L’Association pour la Promotion et l’Enseignement des Musiques Actuelles en Savoie).

Infos complémentaires et inscriptions :


Le site d’AGI-SON


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU