Crédit d’impôt pour le spectacle : l’amendement au PLF 2016 adopté

Publié le

Spectacle

Dans un communiqué daté du 13 novembre, le Prodiss se félicite de l’adoption de l’amendement au projet de loi de finance 2016 pour la création d’un crédit d’impôt pour le spectacle musical et de variété. Pour l’Upfi, cette disposition viendra compléter utilement le crédit d’impôt à la production phonographique.

Communiqué


Crédit d'impôt pour le spectacle : l'amendement au PLF 2016 adopté

LE PRODISS SE FÉLICITE DE L’ADOPTION D’UN CRÉDIT D’IMPÔT POUR LE SPECTACLE MUSICAL ET DE VARIÉTÉ

Le Prodiss se réjouit de l’adoption ce matin de l’amendement au projet de loi de finance 2016 pour la création d’un crédit d’impôt pour le spectacle musical et de variété sur la proposition des députés Pierre-Alain Muet, Patrick Bloche, Christophe Borgel, Hervé Féron, Laurent Grandguillaume, Razzi Hammadi, Martine Martinel, Sandrine Mazetier, Marcel Rogemont, Bernard Roman et Pascal Terrasse.

Cette mesure vient au soutien du développement de nos artistes et permettra de préserver la diversité de la création, tout en favorisant son renouvellement.

En sus de son impact sur le nombre de tournées artistiques produites chaque année en France, ce crédit d’impôt est le gage de survie de nos TPE et PME, ainsi que l’assurance de voir de nouvelles structures continuer à émerger. Il aura également un effet positif sur l’emploi


Communiqué


Un crédit d’impôt pour le spectacle vivant : une disposition qui viendra compléter utilement le crédit d’impôt à la production phonographique

Ce matin, à l’initiative de Patrick BLOCHE, Président de la Commission des Affaires Culturelles de l’Assemblée Nationale, les députés ont voté la création d’un crédit d’impôt en faveur du spectacle vivant musical (dans le cadre de l’examen du PLF 2016).

L’UPFI remercie la Ministre de la Culture, Fleur PELLERIN, le gouvernement dans son ensemble ainsi que Patrick Bloche et les députés ayant voté cette disposition, pour leur action en soutien du spectacle vivant.

L’économie de la musique est de plus en plus marquée par un écosystème créant une solidarité entre les métiers de producteurs phonographiques et de spectacle vivant : la production d’un album de création nourrit le spectacle vivant et le spectacle vivant est susceptible de créer un appel d’air en faveur de la production phonographique.

Si le spectacle vivant musical a connu un essor considérable au cours des 15 dernières années, il se compose majoritairement de PME et de TPE dont l’équilibre économique reste fragile. Or, le renouvellement des carrières d’artistes et la nécessité de leur offrir la meilleure exposition constituent une prise de risque, qui peut affecter l’ensemble des acteurs professionnels, dans un contexte difficile.

C’est la raison pour laquelle les labels indépendants sont solidaires du combat mené par le Prodiss en faveur de la création d’un crédit d’impôt.

Ce crédit d’impôt s’inscrira en complément du dispositif établi en soutien de la production phonographique depuis 2006.

Par ailleurs, l’UPFI espère vivement qu’à l’occasion du PLFR 2015, les Parlementaires auront à cœur d’élargir la définition des nouveaux talents et le périmètre des dépenses à l’international concernant le crédit d’impôt à la production phonographique.



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU