Création musicale et globalisation : perspectives émergentes

Publié le jeudi 14 mars 2013

Rencontre

Du 19 au 21 mars, l’Institut National d’Histoire de l’Art de Paris accueille le Workshop International Globamus. Ce colloque international clôt quatre années du projet ANR GLOBAMUS « Création musicale, circulation et marché d’identités en contexte global ».

CRÉATION MUSICALE ET GLOBALISATION : PERSPECTIVES ÉMERGENTES

ANR GLOBAMUS
Workshop international
19-21 mars 2013
INHA, Salle Vasari
2 rue Vivienne, 75002 Paris
www.globalmus.net

Présentation :

Loin des clichés de la world music, mais également à l’opposé d’une « ethnomusicologie d’urgence » agitant le spectre de la disparition des musiques « traditionnelles », ce colloque propose de réfléchir sur les stratégies et les intentions des acteurs musicaux, au Nord comme au Sud, pour s’inscrire résolument dans la modernité, sur leur aptitude à agir sur le monde, à aller plus avant ou, au contraire, à infléchir le processus d’homogénéisation des cultures et de leur transformation en produit de consommation. En travaillant la notion de création musicale à partir de situations observées localement, il s’agit de contribuer à l’élaboration d’un savoir original sur ces musiques, envisagées comme révélateur de la contemporanéité, au sens que lui donne Johannes Fabian de « co-temporalité », des sociétés.

Nous interrogerons la catégorie d’individus qui composent de la musique, leur trajectoire, leur singularité, leur rôle social et leur éventuel impact politique. On analysera les sources et ressources de leur inspiration et les nouveaux imaginaires qu’elles font naître, les différentes pratiques de création, et le statut de ce qui est produit, de la chansonnette à la mode à une œuvre qui dure et marque une époque. Dans ce contexte de globalisation, nous nous pencherons sur les dynamiques circulatoires, en nous demandant de quels réseaux, post-coloniaux, religieux ou économiques, les musiques bénéficient, comment elles s’ancrent en des lieux précis avant de circuler à nouveau. Notre réflexion prendra enfin en compte la mise en public de ces nouvelles musiques et leur participation à une économie mondialisée des biens culturels, où seront traitées des questions concernant les outils et supports technologiques de la création, de la reproduction et de la conservation, les régimes de protection du droit d’auteur ou les nouvelles filières industrielles indépendantes.

Allant à l’encontre du paradigme abstrait d’une globalisation standardisée, nous montrerons que ce nouveau contexte permet non seulement de créer de nouvelles musiques, de nouveaux métiers, de nouveaux lieux, de nouveaux réseaux, de nouveaux imaginaires, mais réhabilite aussi un temps qui offre des capacités d’action inédites pour les individus, tandis que ces derniers redéfinissent l’espace pertinent en réévaluant le rapport entre le local et le global selon leurs possibilités et leurs stratégies d’action. Il s’agira ainsi d’analyser la capacité à mobiliser, à capter des ressources à l’échelle globale pour les reconfigurer et les réinterpréter au niveau local, c’est-à-dire à mettre en réseau le local. C’est précisément cette nouvelle production du local que nous proposons d’interroger dans ce colloque.

Ce colloque international clôt quatre années du projet ANR GLOBAMUS « Création musicale, circulation et marché d’identités en contexte global » (2008-2012), pendant lesquelles des musicologues, ethnomusicologues, sociologues, anthropologues et historiens ont réfléchi ensemble à ces questions pour tenter de poser un regard nouveau sur les musiques en contexte de globalisation, mais aussi de discuter un certain nombre d’hypothèses d’ordre théorique et méthodologique pour la constitution d’un champ d’études sur les pratiques musicales susceptible d’aller au-delà des clivages entre ethnomusicologie, musicologie et sociologie des « musiques populaires ». Ce sont les résultats de cette réflexion, organisés en quatre axes transversaux, que ce colloque a pour objectif de livrer, en faisant dialoguer les membres de l’équipe GLOBAMUS à des chercheurs extérieurs, dont les objets d’étude et les disciplines sont voisins.


Informations pratiques sur le site de Globalmus

Le programme complet du colloque

Création musicale et globalisation : perspectives émergentes



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU