Cisac : 7,9 milliards d’euros perçus en 2014

Publié le mardi 3 novembre 2015

Droit d’auteur

La Cisac vient de publier son rapport économique 2015 portant sur les perceptions mondiales de droits d’auteur pour l’année 2014. Celles-ci repartent à la hausse, atteignant 7,9 milliards d’euros. Les droits perçus pour le répertoire musical ont augmenté de 2,4% pour atteindre 6,9 milliards d’euros.

Le montant total des droits perçus en 2014 par les 230 sociétés membres de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (Cisac), pour le compte des quatre millions de créateurs qu’elle représente à travers le monde, repart à la hausse, après une année 2013 stable. Les droits perçus en 2014 se sont élevés à 7,9 milliards d’euros, soit une hausse de 2,8% par rapport à 2013. Hors effet de change, les droits perçus auraient augmenté de 5% par rapport à l’année précédente.
C’est donc la deuxième publication pour la Cisac, après celle de février dernier portant sur les chiffres 2013, comme l’explique Gadi Oron, son directeur général : "nous avons le plaisir de publier un second rapport sur les perceptions mondiales en 2015, reflétant la volonté de la Cisac d’informer rapidement les parties intéressées sur les droits perçus par ses membres et répondant ainsi à l’évolution rapide et dynamique du marché".


La musique, pilier des revenus des créateurs


En termes de répertoire artistique, la musique demeure le pilier des revenus des créateurs. Elle continue de générer la grande majorité des perceptions (87% du total) et les droits perçus pour l’utilisation de la musique ont augmenté de 2,4% par rapport à 2013. Les autres répertoires (audiovisuel, spectacle vivant, littérature et arts visuels) sont en croissance de 5,2%. Les deux domaines dans lesquels la croissance a été la plus forte sont l’audiovisuel (+5%) et les arts visuels (+16.5%). La télévision et la radio (3,2 milliards d’euros, +2,2% par rapport à 2013), suivies de la musique live et enregistrée diffusée dans les lieux publics (2,2 milliards d’euros, +0,8% par rapport à 2013), restent de loin les flux de revenus les plus importants pour les créateurs. A noter également, la tendance positive des redevances de copie privée qui ont augmenté de 37,1% par rapport à l’année précédente (206 millions d’euros), ainsi que des droits liés aux utilisations des œuvres dans le secteur numérique et multimédia (hausse de 20,2% à 512 millions d’euros).


L’Europe toujours au premier rang mondial


Sur le plan géographique, l’Europe se classe toujours au premier rang mondial en termes de droits perçus. Et la croissance enregistrée en 2014 s’explique par les bons résultats enregistrés en Europe et en Amérique du Nord, qui ont généré la majorité des droits perçus (61,3% et 16,7%, respectivement). L’Europe, la région générant la grande majorité des droits perçus dans le monde (61,3% du total, soit 4,9 milliards d’euros), a enregistré une croissance de 4,1% par rapport à l’année précédente, un pourcentage supérieur à la croissance de son PIB. La région Canada-États-Unis, classée au second rang mondial avec près de 17% de la totalité des droits perçus, a enregistré la hausse la plus forte en 2014 (+6,2%). Les BRICS ont enregistré une croissance de 11%, un chiffre encourageant mais inférieur au taux de croissance de 2013/2012 (+30%). Les BRICS représentent 5% des droits perçus dans le monde.
L’Asie-Pacifique a souffert d’un taux de change défavorable pour la deuxième année d’affilée (-5,3%) et l’Afrique a enregistré une légère baisse (-1,6%).

Pour Jean-Michel Jarre, président de la Cisac, ces chiffres démontrent la vitalité de la création mondiale : "lorsque je voyage, je suis toujours impressionné par la richesse de talents créatifs à travers le monde, surtout chez les plus jeunes générations. Les créateurs aspirent avant tout à être traités avec respect et à recevoir une rémunération équitable pour toute utilisation de leurs œuvres. C’est pourquoi nous, les créateurs, apportons notre soutien plein et entier à nos sociétés d’auteurs à l’heure où celles-ci s’adaptent aux nouvelles conditions et aux nouveaux défis du marché afin d’augmenter encore davantage leurs perceptions de droits d’auteur".


Lire le Rapport 2015 de la Cisac sur les droits perçus dans le monde - Données 2014 :



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU