Chorus en liquidation judiciaire

Chanson Économie - Business Media

Media

Créée en 1992, la revue trimestrielle Chorus - Les cahiers de la chanson va cesser d’être éditée suite à la liquidation judiciaire des Éditions du Verbe, la société éditrice de la revue. Un signe de plus qui témoigne des difficultés de la presse musicale spécialisée.

Chorus avait la réputation d’être une bible pour les fans de chanson française. Avec une ligne éditoriale axée sur la découverte de nouveaux talents et la redécouverte de plus anciens, la revue était encore attendue tous les trois mois par plus de 5 000 lecteurs... mais cela n’a pas été suffisant pour que Chorus continue à exister.

Publié en toute indépendance de 1992 à 2008 par Fred et Mauricette Hidalgo, déjà à la tête du magazine Paroles et musique la décennie précédente, Chorus était passé sous le giron de Millénaire Presse (La Scène, La Lettre du Spectacle, Jurisculture, Le Nouveau Musicien, etc.) l’an passé pour faire face aux difficultés financières.
La crise guettait la revue depuis plusieurs années face à la baisse des achats/abonnements et des publicités. En 2006, un appel à soutien avait été lancé. Les fans et certaines vedettes de la chanson y avait répondu. Mais cela n’a pas résorbé les problèmes de trésorerie : "Entre fin 2005 et fin 2007, les Éditions du Verbe étaient passées de 117 786 euros de résultat net à seulement 2 480 euros" (source Actualitté.net).

Nicolas Marc, directeur de Millénaire Presse, est ainsi devenu plus défaitiste qu’à la reprise de la revue : "Nous avons accumulé des pertes importantes, avec des baisses du nombre d’abonnés et de la pub. Le processus semble irréversible. Si on poursuit, nous allons creuser le déficit" (source Telerama.fr).
Le 22 juillet dernier, le Tribunal de commerce de Nantes a ainsi prononcé la liquidation judiciaire des Editions du verbe, et il se peut que le prochain numéro prévu en septembre soit le dernier récital de Chorus.
Un autre exemple après la fusion de Jazzman et Jazzmag, l’arrêt de Volume et de Muziq, que la presse papier spécialisée sur certains genres musicaux a bien du mal face à la diminution des investissements publicitaires et la concurrence d’Internet.

Le site de la revue Chorus


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU