Chiffres clés 2009 de l’Adami : perception et répartition en hausse

Publié le vendredi 11 juin 2010

Droit d’auteur

Les droits perçus par la société de gestion collective ont augmenté de près de 10%, permettant une répartition aux artistes dépassant les 41 millions d’euros. Cette augmentation s’explique notamment par une forte hausse de la rémunération équitable.

Dans sa dernière Lettre, la société civile pour l’administration des droits des artistes interprètes (Adami) présente ses chiffres-clés pour l’année 2009. Plus de 58 millions d’euros ont été perçus en 2009, soit une augmentation de 9,78% par rapport aux perceptions 2008.

Concernant ces perceptions, on peut retenir :
- le regain de la rémunération équitable (+39,81%), suite à la résolution du litige qui opposait l’Adami et les chaînes de télévision depuis 2004 (concernant les clips et l’utilisation de disques pour sonoriser films et documentaires) et grâce à la réévaluation des barèmes de perception radio.
- le ralentissement de la progression de la copie privée (+6,39%) : le renouvellement des supports est moins rapide, ceux-ci ont des capacités plus grandes, et les barèmes de perception n’ont pas été revalorisés. A noter cependant, l’assujettissement récent du téléphone mobile multimédia, qui représente une source de perception non négligeable (5e support).
- le retour à la normale des perceptions des droits à l’étranger, du fait de la signature de nouveaux accords qui portaient sur des droits antérieurs.

En conséquence des ces perceptions en hausse, l’Adami a reversé plus de 41 millions d’euros à plus de 58 000 artistes en 2009, soit une augmentation de plus de 11% par rapport à 2008.

Voir les chiffres clés 2009

Voir la Lettre de l’Adami de juin 2010, avec le dossier sur les chiffres clés


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU