Ca bouge sur la distribution en ligne...

Publié le lundi 12 février 2007

Numérique

La Sacem et ses homologues espagnole (SGAE) et italienne (SIAE) se sont associées pour autoriser l’utilisation en ligne de leurs répertoires sous une seule licence en Europe. Pendant ce temps, les labels indépendants mettent en place une agence internationale chargée de négocier la diffusion de leurs catalogues sur Internet. Ca bouge...

Lors du Midem, la Sacem et la SGAE ont annoncé qu’elles souhaitaient "autoriser l’utilisation de trois répertoires majeurs (français, espagnol et italien) sous une seule licence en Europe pour les droits en ligne et la téléphonie mobile", précisant que la SIAE soutient cette initiative et prévoit d’y adhérer au premier semestre 2007.

Cet accord facilitera l’octroi de licences pour leurs répertoires au niveau international, de même que la promotion et le contrôle de grands répertoires européens. Comme précisé sur le site de la Sacem, un "guichet unique est ainsi créé".
L’initiative semble aller dans le sens des recommandations de la Commission européenne. Cette dernière préconise en effet l’obtention de licences multiterritoriales, mieux adaptées à Internet, au lieu de passer par une société d’auteurs pour chaque pays. Cependant, l’heure n’est pas encore au "guichet unique du net" puisque la MCPS-PRS (en Angleterre) et la Gema (en Allemagne) se sont déjà alliées avec EMI Music Publishing pour l’attribution de licences paneuropéennes sur le répertoire de la major.
Pas encore si simple que ça...

Dans cette dynamique visant à globaliser la gestion des droits pour l’ensemble de l’Europe, la puissance des industries du disque, du logiciel ou de la téléphonie semble bien écrasante pour que les "petits" s’y fassent une place.
Les labels indépendants ont donc entrepris de se fédérer en créant l’agence Merlin. Cette agence internationale, qui rassemble de nombreuses organisations (comme l’Impala (association des labels indépendantes en Europe), les représentants des indépendants au Royaume-Uni (AIM), en France (UPFI), Canada (CIRPA), Japon (ILCJ), Australie (AIR), la Word Independent Network (WIN), l’American Association of Independent Music (A2IM)...) est basée à Londres et dirigée par Charles Caldas.
"Merlin permettra aux labels indépendants de participer aux nouveaux modèles de licences et modèles économiques internationaux en étant compétitifs, et donnera aux nouveaux services en ligne un accès plus direct à leur répertoire." Ainsi Merlin a déjà conclu un premier accord avec Snocap, société qui va prochainement devenir le fournisseur officiel de musique sur MySpace.

Sans être encore limpide, la diffusion de toutes les musiques sur Internet se construit...


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU