CNV/Mairie de Paris : une convention pluriannuelle pour soutenir le spectacle

Publié le mercredi 1er juin 2016

Spectacle

Aujourd’hui à midi, le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz (CNV) et la mairie de Paris signent une convention pluriannuelle qui concrétise deux objectifs formulés dans le cadre des travaux du Conseil parisien de la Musique visant à soutenir la filière musicale et notamment l’économie des salles de musiques actuelles.

Gilles Petit et Bruno Julliard

C’est dans les salons de l’hôtel de Ville que le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz (CNV) et la mairie de Paris ont signé ce midi une convention pluriannuelle. Celle-ci concrétise deux des huit grandes mesures prises par la Ville de Paris en novembre 2015, dans le cadre des travaux du Conseil parisien de la Musique visant à soutenir la filière musicale et notamment l’économie des salles de musiques actuelles.

Ces deux objectifs formulés sont :

- un plan d’investissement d’ampleur. 2,5 millions d’euros sur la mandature, soit 625 000 euros par an à l’attention des lieux de musiques actuelles pour la réalisation de deux types de travaux : l’insonorisation des lieux et la mise en accessibilité. Depuis la vague d’attentats, les travaux liés à la sûreté sont également inclus.

- un dispositif de soutien en fonctionnement aux salles parisiennes, d’un montant de 600 000 euros sur la mandature, soit 150 000 euros par an en moyenne. Ce financement devra permettre de soutenir des activités de production et de diffusion relevant de l’intérêt général (soutien à l’émergence et à l’indépendance, prise de risque et diversité musicale, etc.).


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU