Believe digital acquiert TuneCore, et se lance à l’assaut des États-Unis

Publié le mercredi 22 avril 2015

Musique enregistrée

Believe Digital, leader de la distribution numérique et des services aux artistes et labels en Europe et dans les pays émergents a annoncé l’acquisition de TuneCore, leader de la distribution numérique de musique et de gestion des droits éditoriaux aux États-Unis.

Jeudi 16 avril, Believe digital a annoncé l’acquisition de TuneCore, qui fera de l’entreprise française, déjà leader en France et en Europe, le champion mondial de la distribution numérique de musique et de vidéos et des services aux artistes et aux labels indépendants. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. L’opération va permettre à Believe de s’implanter et se développer aux États-Unis, TuneCore étant en quelque sorte son équivalent outre-Atlantique. Le français va ainsi y promouvoir son catalogue, tandis que les artistes distribués par TuneCore vont désormais pouvoir bénéficier du soutien des 250 collaborateurs de Believe Digital implantés dans 30 pays pour leur développement.

Pour Denis Ladegaillerie, PDG fondateur de Believe digital et ancien président du Snep, « la création d’un groupe leader mondial sur son marché va permettre de saisir toute la promesse du numérique et du potentiel de croissance du streaming au service du développement de nos artistes et de nos labels ». De son côté, Scott Ackerman, PDG de TuneCore déclare : « cette alliance stratégique avec Believe Digital offre la solution la plus puissante pour les artistes indépendants du monde entier pour atteindre leurs fans, vendre et faire écouter leur musique, maximiser leurs revenus et faire progresser leur carrière ». Implanté en Californie, TuneCore représente l’un des plus importants catalogues de musique au monde en numérique.

Cette acquisition renforce considérablement Believe, dont le PDG déclarait à Musicbusinessworldwide.com : « nous sommes désormais plus grands que tous les autres acteurs du marché, hors majors (...) chaque jour qui passe, nous devenons une alternative aux majors de plus en plus attrayante pour les artistes ».


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU