Be Rock : nouveau mensuel

Media

Les équipes de Vibrations et So Jazz tentent un pari et annoncent, pour le 10 mai, la sortie en kiosque du premier numéro de Be Rock. Tiré à 45 000 exemplaires, ce mensuel se veut innovant et "en prise sur l’esprit rock de 2010".

"Du style dans l’écriture, du renouveau dans la photographie, la touche fashion indispensable : Be Rock veut innover au milieu de ses concurrents." Be Rock ne sera pas le premier à tenter le pari là où plusieurs expériences se sont cassées les dents.
En effet, ces deux dernières années en France, face à la concurrence d’Internet et à l’affaiblissement des investissements publicitaires, les magazines Chorus, Volume et Musiq ont stoppé leurs parutions, Jazzman et Jazz Magazine ont fusionné et Longueur d’Ondes y est allé de son "coup de gueule"... [1]
Plus d’infos

La direction de l’entreprise suisse Consart, propriétaire de Vibrations et de So Jazz, procède ainsi à une opération stratégique permettant au groupe d’être présent à la fois sur la world/soul (Vibrations), sur le jazz (So Jazz) et dorénavant sur le rock (Be Rock).
Le mensuel sera tiré à 45 000 exemplaires et vendu 5,50 €. Au programme : "des chroniques d’auteurs, des interviews sans complaisance, des moments tendres ou trash, des rendez-vous provocants, des news façon Twitter et chaque mois 150 chroniques de disques passées à la loupe sans a priori."
Pierre-Jean Crittin, rédacteur en chef de Vibrations et de So Jazz en assurera la direction éditoriale.


[1Face à ces déboires, certains ont été jusqu’à poser la question : la presse est-elle encore utile aux artistes ? (écoutez le podcast)

Media , Rock


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU