Arrêt provisoire de la mise à jour du site et du poste de coordinateur de Zic-Zac en Lorraine

Publié le lundi 27 juin 2005

Lettre ouverte

La situation financière de Zic-Zac en Lorraine (ZZL), Réseau des Diffuseurs et Acteurs Lorrains et Transfrontaliers de Musiques Actuelles, ne permet plus aujourd’hui de rémunérer une part du personnel. L’existence de certaines activités est ainsi remise en cause.

Communiquée de ZZL à ses adhérents :

"Nombre d’entre-vous ont pu remarquer depuis quelque temps que le site Internet de Zic-Zac en Lorraine n’était plus mis à jour. Preuve en est les nombreuses réactions recueillies sur notre forum, ouvert à toutes et à tous, depuis la prise de cette décision par le CA du 6 juin dernier.

Ainsi, le Zic-Zac News, trimestriel gratuit diffusé à 7.000 exemplaires sur toute la région est remis en question, faute de moyens suffisants et compte tenu du nombre croissant des adhérents et de leurs informations à relayer. De même pour le site Internet qui, fort de ses 650 connections/jour en moyenne en 2004, n’a plus à prouver son intérêt aussi bien pour les acteurs de terrain que pour le grand public. Le service gratuit d’annonces d’événements en était le parfait exemple.

Cette réduction de moyens concerne aussi le poste de coordinateur qui ne peut aujourd’hui être pérennisé, faute de financement suffisant.

Sans ces mesures, l’association et ses administrateurs se mettraient de manière irresponsable en situation financière irréversible.

Pourquoi en sommes-nous arrivés à cette situation ?

Tout d’abord, il ne s’agit pas du premier « jeudi noir » que traverse Zic-Zac en Lorraine. En effet, ZZL, structure politiquement souhaitée et soutenue lors de sa création et qui a permis d’initier des actions d’intérêt régional au service des acteurs lorrains et transfrontaliers des Musiques Actuelles, n’a jamais bénéficié de moyens à hauteur de ses missions et ambitions.

Malgré l’élaboration de nouveaux projets et partenariats tels que la collaboration avec certains pays européens (Luxembourg, Belgique), un nouveau dispositif de soutien au développement de carrières, la création d’une carte ZZL qui donnera accès à des tarifs réduits chez nos adhérents et un nouveau plan de formations en cours d’élaboration, les subventions attribuées à ZZL sont en constante régression.

Faute de réponses adaptées de nos partenaires (DRAC, Conseil Régional de Lorraine, Conseils Généraux, Associations Départementales de Développement de la Musique et de la Danse), vers qui devons-nous nous tourner ?

De nombreux efforts ont pourtant été déployés, notamment au niveau de la gestion puisque notre déficit est en cours d’apurement - grâce à certaines décisions « douloureuses » permettant des réductions de charges pourtant essentielles au fonctionnement (périodes sans coordinateur, non remboursement de frais aux administrateurs...). C’est maintenant vers les partenaires privés que nous nous tournons. Plusieurs dossiers de sponsoring sont à l’étude.

Nous avons véritablement le sentiment d’être balancé entre diverses institutions et celui d’être victimes de leurs changements voire de leur absence de politique culturelle dans le domaine des Musiques Actuelles.

Au moment où la région lorraine s’apprête à accueillir le prochain forum national des Musiques Actuelles à Nancy en octobre prochain, les membres de Zic-Zac en Lorraine, qu’ils soient administrateurs, adhérents, bénévoles ou salariés s’inquiètent du « donquichottisme » ambiant et de l’avenir de leur association, outil régional et transfrontalier au service du développement du secteur des Musiques Actuelles."

http://www.zic-zac.com/

contact@zic-zac.com


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU