Adami : les droits collectés en baisse de 1,23% en 2012

Publié le

Droit d’auteur

L’Adami (Administration des droits des artistes et musiciens interprètes) a publié en ligne son rapport d’activité 2012. Une année qui a vu les droits collectés baisser de 1,23%, pour un montant total d’un peu plus de 64,5 millions d’euros.

Adami : les droits collectés en baisse de 1,23% en 2012Après une année 2011 record, l’Adami a collecté en 2012 64,69 millions d’euros
de droits
au titre de la rémunération pour copie privée (audiovisuelle et sonore), de la rémunération équitable, des droits sur conventions et des accords de représentation réciproque passés avec les sociétés de gestion de droits étrangères. Le montant total des droits perçus affiche un léger retrait (-1,23%) par rapport à l’année 2011. Cependant depuis 2010, les droits perçus par l’Adami ont progressé de 10,89%.

Sur ce montant, l’Adami a redistribué 36 570 742 euros, contre 33 135 234 euros
en 2011, soit une augmentation de 10,37%.
Près de 58 700 comptes artistes ont ainsi été crédités, contre 45 500 en 2011, soit une augmentation de 29%. Dans le même temps, l’Adami a versé 10,6 millions d’euros en aides à l’action artistique, soutenant ainsi 835 projets et 10 opérations de promotion d’artistes produites par la société de gestion collective.

Comme le rappellent Bruno Boutleux, directeur général et Jean-Jacques Milteau, président de l’Adami, "derrière l’apparente stabilité des chiffres, de profondes
mutations bouleversent (les) droits et leur gestion. Les pressions sont grandes pour les réduire à la portion congrue : le contexte général de crise économique, la multiplication des procédures judiciaires contre la copie privée ou la rémunération équitable, le recul de la gestion collective, notamment sur Internet..."


Consulter le

Rapport d’activités 2012 de l’Adami



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU