70 % des lieux de musiques actuelles connaissent des difficultés financières structurelles

Publié le vendredi 15 juillet 2011

Politique culturelle

Dans un communiqué de presse, la Fédurok et la FSJ alertent sur la fragilité durable, parmi leurs membres, des lieux de musiques actuelles, et s’inquiètent de "la disparition progressive de lieux associatifs dans les trois ans, souvent dans des territoires ruraux ou éloignés des processus de métropolisation".

Les Journées Professionnelles des lieux de Musiques Actuelles se sont tenues à Rouen les 4, 5 & 6 juillet derniers au 106 et proposaient des séminaires, séances plénières, ateliers, groupes de travail, formations... autour des thématiques qui concernent les lieux de musiques actuelles dans leur environnement territorial, politique, économique et artistique.

Les acteurs membres de la Fédurok et de la FSJ attirent l’attention dans un communiqué de presse sur la fragilité durable des lieux : "malgré la prise en compte continue des musiques actuelles par les collectivités territoriales et le plan engagé par le ministre de la Culture pour les SMACs..."


Communiqué de Presse Fédurok et FSJ

"Une « fragilité durable » qui pèse dangereusement sur les lieux de musiques actuelles !

Depuis plus de quinze ans, les lieux de musiques actuelles réalisent un travail important de structuration et de professionnalisation assumant un rôle prépondérant dans la diversité artistique et culturelle, la pluralité économique et l’équité territoriale.

Le militantisme et la persévérance des équipes des lieux dans le sens de l’intérêt général, a permis de nombreuses avancées. Leur implication fédérale a fait émerger collectivement des dispositifs d’accompagnement et de consolidation des activités et des emplois, des méthodologies et des outils d’observation, des analyses socio-économiques, et des contributions "pour des politiques nationales et territoriales concertées en faveur des musiques actuelles" [1] visant à plus de démocratie, de diversité et de respect de la dignité des personnes.

Les mutations économiques qui ébranlent notre société appellent à plus de solidarité. C’est le sens du rapprochement que la Fédurok et la FSJ affichent en validant le principe de constitution d’une nouvelle fédération commune pour 2012.

C’est aussi le sens du Schéma d’Orientation des Lieux de Musiques Actuelles (SOLIMA) [2]. Ce texte travaillé par les collectivités territoriales, la profession et l’Etat et intégré dans la circulaire du Ministère de la Culture du 31 août 2010 sur les labels nationaux, définit des cadres de concertation participant d’une co-construction des politiques publiques sur les territoires.

Malgré la prise en compte continue des musiques actuelles par les collectivités territoriales et le plan engagé par le Ministre de la Culture pour les SMACs, l’énoncé de principes ne suffit pas à endiguer la « fragilité durable » des lieux. Plus de 70% d’entre eux connaissent des difficultés financières structurelles déterminantes.

Les 127 adhérents de nos deux fédérations réunis lors des journées professionnelles au 106 à Rouen, les 4, 5 et 6 juillet 2011, alertent sur l’énorme gâchis provoqué par la disparition progressive de lieux associatifs dans les trois ans, souvent dans des territoires ruraux ou éloignés des processus de métropolisation.

Il est de notre responsabilité collective d’informer chacun, élus, artistes et publics et de nous mobiliser contre les dangers qui pèsent sur la diversité et la démocratie culturelle.

Ainsi, nous appelons solennellement les partenaires publics et professionnels, l’État, les collectivités territoriales à s’engager à nos côtés afin de réduire les écarts entre les principes énoncés et les actes.

Vendredi 15 juillet 2011
La Fédurok et la FSJ
"


Lire le communiqué de presse

[1Plan pour des politiques nationales et territoriales concertées en faveur des musiques actuelles (2006)
http://www.culture.gouv.fr/culture/csma/plan-national2006.pdf

[2Schéma d’Orientation pour le développement des lieux de Musiques Actuelles (2010)
http://fsj.la-fedurok.org/documents/CC_SMAC_SOLIMA_310810.pdf


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU