25 ans de sociologie de la musique en France

Rencontre

Premier colloque scientifique international sur les recherches menées en sociologie de la musique depuis 25 ans en France, ce rendez-vous aura lieu du 6 au 8 novembre et réunira une cinquantaine de chercheurs autour de quelques-uns des principaux instigateurs de la discipline.

Présentation
Au début des années 1980, un ensemble de travaux paraissent en France renouvelant les questionnements sociologiques sur la musique : on peut citer parmi d’autres, la parution en 1981 de l’ouvrage d’Antoine Hennion Les professionnels du disque. Une sociologie des variétés (Paris, Métailié) avant La passion musicale (1993), celui de Pierre-Michel Menger Le paradoxe du musicien. Le compositeur, le mélomane et l’Etat dans la société contemporaine (Paris, Flammarion) ; en 1983, l’article de Jean-Louis Fabiani « Carrières improvisées : théories et pratiques de la musique de jazz en France » paru dans Raymonde Moulin (dir.), Sociologie de l’art (Actes du colloque international, Marseille, 13-14 juin 1985), en 1986, l’ouvrage d’Anne-Marie Green Les adolescents et la musique (Issy-les Moulineaux, EAP) puis l’article d’Emmanuel Pedler « Culture musicale d’exil » (Inharmoniques 2, mai 1987). Ce dernier, en outre, a contribué à mieux faire connaître le travail pionnier de Max Weber Sociologie de la musique par la traduction et la présentation qu’il en a faites (en collaboration avec Jean Molino, Paris, Métailié, 1998).

Ces diverses recherches ont contribué chacune à leur manière à ouvrir un vaste champ d’observation et de réflexion à la fois en France et à l’étranger. A côté d’une sociologie de la musique anglo-saxonne initiée dans une perspective bien différente, celle des Cultural Studies, une sociologie de la musique de langue française a ainsi investi à la fois les formes savantes et les genres populaires, interrogé aussi bien le marché de la musique, les professions et le travail musical, la construction du goût et des médiations propres à la musique, la diversité et le sens des pratiques, la spécificité de cet objet esthétique… Ces réflexions ont nourri et se sont nourries de l’échange avec les recherches menées dans d’autres contrées.

Face au foisonnement des études engagées sur la musique depuis une bonne dizaine d’années « en témoignent les travaux exposés lors du colloque « Ethnographies du travail artistique » (septembre 2006) ou de la journée d’étude « L’expérience musicale sous le regard des sciences sociales » (octobre 2005) pour ne citer que deux rencontres récentes « , face à la diversité des approches théoriques et des démarches empiriques, ce colloque, organisé par le GDRI OPuS en partenariat avec les universités Pierre Mendès France-Grenoble 2, Sorbonne Nouvelle - Paris III, Paris Sorbonne - Paris IV et Paris Descartes - Paris V, propose de faire le point selon un triple point de vue : d’une part, sur les ancrages théoriques posés au début des années 1980 et l’évolution de la pensée de chaque auteur, d’autre part sur la manière dont ces travaux ont irrigué de multiples recherches en France et à l’étranger, enfin, sur les perspectives ouvertes aujourd’hui notamment en matière de pluri ou interdisciplinarité et les interrogations épistémologiques qui leur sont associées.

Responsables du colloque
- Emmanuel BRANDL, CSRPC-ROMA, Univ. P. Mendès-France-Grenoble II
- Cécile PRÉVOST-THOMAS, OMF, JCMP, Université Paris Sorbonne-Paris IV
- Hyacinthe RAVET, OMF, Université Paris Sorbonne-Paris IV
- Catherine RUDENT, OMF, JCMP, Université Paris Sorbonne-Paris IV

Comité scientifique
- Bruno BRÉVAN, Université René Descartes-Paris V, France
- Marie BUSCATTO, Laboratoire G. Friedmann, Paris I - CNRS, France
- Jacques CHEYRONNAUD, SHADYC-EHESS, France
- Philippe COULANGEON, CREST-CNRS, France
- Pierre DEMEULENAERE, Université Paris Sorbonne-Paris IV, France
- André DUCRET, Université de Genève, Suisse
- Catherine DUTHEIL, Université Pierre Mendès France-Grenoble II, France
- Marcel FOURNIER, Université de Montréal, Québec, Canada
- Denis LABORDE, LAIOS, CNRS, France
- Bruno PÉQUIGNOT, Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III, France
- Danièle PISTONE, Université Paris Sorbonne-Paris IV, France
- Liliana SEGNINI, Université d’Etat de Campinas, Sà£o Paulo, Brésil
- Marc TOUCHÉ, CNRS, France
- Alfred WILLENER, Université de Lausanne, Suisse

Les conférenciers invités
- Howard S. BECKER, Chercheur indépendant (USA).
- Jean-Louis FABIANI, Directeur d’études, EHESS Paris.
- Simon FRITH, Professor, University of Edinburgh, UK.
- Anne-Marie GREEN, Professeure émérite des Universités.
- Antoine HENNION, Professeur Ecole des Mines de Paris, Directeur de recherche, CSI, CNRS.
- Pierre-Michel MENGER, Directeur de recherche CNRS, Directeur d’études, EHESS, Paris.
- Emmanuel PEDLER, Directeur d’études, EHESS Marseille.

Voir la liste des chercheurs intervenants

Synthèse du programme

Jeudi 6 novembre
10H00 « 11H00
Conférence 1 : Pierre-Michel MENGER
« Inégalités de réputation, inégalités de réussite : pourquoi la musique offre-t-elle aux sciences sociales un aussi bon terrain pour l’analyse de la question du talent créateur ? »
Présentation : Emmanuel BRANDL

11H20 « 12H20
Conférence 2 : Emmanuel PEDLER
« Les fondamentaux de la sociologie de la musique : Max Weber »
Présentation : Cécile PRÉVOST-THOMAS

14H30 « 18H30 : Ateliers (Deux sessions en parallèle)
Atelier 1 : Interroger le "populaire" en sociologie de la musique
Présidence : Philippe COULANGEON
Atelier 2 : La sociologie de la musique questionnée par le genre
Présidence : Marie Buscatto

Vendredi 7 novembre
10H00 « 11H00
Conférence 3 : Antoine HENNION
« Pour une archéologie de la tonalité : Rameau selon Weber »
Présentation : Stéphanie MOLINERO

11H20 « 12H20
Conférence 4 : Simon FRITH
« From the social problem of youth to the cultural value of the creative industries : social policy and the British sociology of music »
Présentation : Catherine RUDENT

14H00 « 18H00 : Ateliers (Quatre sessions en parallèle)
Atelier 3 : Nouveaux terrains d’investigation, nouvelles questions
Présidence : Marc Touché
Atelier 4 : Sociologie de l’œuvre et analyse de la production musicale
Atelier 5 : Apports et dialogue avec d’autres domaines sociologiques
Présidence : Bruno Brévan
Atelier 6 : Les enjeux de la pluridisciplinarité
Présidence : Alfred Willener

Samedi 8 novembre
9H00 « 10H00
Conférence 5 : Jean-Louis FABIANI
« Faire de la sociologie de la musique ensemble »
Présentation : Bruno PÉQUIGNOT

10H00 « 11H00
Conférence 6 : Anne-Marie GREEN
« Qu’est-ce que la musique pour le sociologue ? »
Présentation : Danièle PISTONE

11H20 « 12H30
Conférence de clôture : Howard S. BECKER
« Une carrière comme sociologue de la musique »
Présentation : Hyacinthe RAVET

12H30 « 13H15
Synthèse des ateliers
Conclusion du colloque
Bruno PÉQUIGNOT
Emmanuel BRANDL et Cécile PRÉVOST-THOMAS


Programme détaillé

Le colloque se tiendra à Paris, dans le quartier de la Sorbonne (6e arrondissement) au sein de deux lieux différents :
- Le Réfectoire des Cordeliers accueillera les séances plénières des jeudi 6, vendredi 7 et samedi 8 novembre les matins de 8H30 à 12H30.
- La Maison de la Recherche accueillera les tables rondes et ateliers les jeudi et vendredi après-midi de 14H30 à 18H30.

Le Réfectoire des Cordeliers
15, rue de l’Ecole de Médecine
75006 PARIS

La Maison de la Recherche
28 rue Serpente
75006 PARIS

Pour s’inscrire

Plus d’infos


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU