11 artistes hip hop en formation

Accompagnement

Le Flow, centre dédié aux cultures urbaines à Lille, accueille actuellement 11 artistes de la région dans le cadre d’un cycle de formation organisé par l’IRMA. Retours d’expériences.

Avec ses 2 500 m2 consacrés aux arts urbains (rap, danse, graffiti, beatbox, dj’ing…), le centre euro-régional Le Flow a comme vocation d’accompagner les artistes dans leur création et leur professionnalisation. À leur attention, il organise des workshops, des masterclass et des formations qui visent à développer leurs compétences artistiques, mais également administratives. Autrement dit, comment gérer ses prods et son business.

Depuis début octobre et jusqu’à la fin de l’année, Le Flow accueille notamment une promotion d’une dizaine d’artistes ou de groupes en émergence dans le cadre d’un cycle de formation administrative dont la programmation pédagogique a été confiée à l’IRMA. 
En s’appuyant sur les compétences d’Alex Monville (Fondateur de La Couveuse, directeur de La Biscuiterie, ex-conseiller IRMA, ex-programmateur Canal 93, ex-responsable antenne Inouïs Hip Hop IDF…), l’IRMA a conçu une intervention qui se situe entre formation, masterclass et partage d’expériences, « un dispositif qui fait la part belle aux parcours d’autodidactes » précise Alex Monville, « un mix en apports théoriques et en ‘tips’ articulé autour d’une équipe de professionnels en phase avec les réalités du marché » ajoute Jérôme Paul Hazard, en charge du développement des formations à l’IRMA.

Sept professionnels reconnus interviennent dans ce cursus et proposent une approche couvrant un large spectre des problématiques rencontrées par les artistes : l’édition avec Loïc Genet (chef de projet chez Columbia France et Play Two, ex-Because Music), le live avec Eric Bellamy (directeur de Yuma Productions), la distribution avec Marika Dony (directrice France de Ditto Music France), le management avec Nasty (artiste et manager), le clip avec Charles Combarel (fondateur de Colligence Records et DA chez GUM), la communication digitale avec Isabelle Fontan (fondatrice de Mox Musique) et la DA visuelle avec Thérèse Sayarath (conseillère en stylisme et image).
« Le panel d’intervenants est aussi diversifié que peuvent l’être les besoins des artistes, indique Alex Monville, alors qu’ils doivent souvent cumuler des compétences de chef de projet, de gestionnaire, de stratège et… d’artiste ! »

Dans un milieu où la "démerde" et le do it yourself sont rois, les artistes qui bénéficient de cet accompagnement ont pu être agréablement surpris par l’apport du stage. « De mon point de vue, cette formation est une expérience vraiment enrichissante, apprécie la jeune freestyleuse Selektaaj’ai pu me construire une perspective différente sur la profession d’artiste et sur l’industrie musicale grâce aux intervenants. J’ai acquis énormément de connaissances qui ne sont normalement accessibles qu’aux privilégiés. »

Parmi les enseignements, la découverte des arcanes du business est souvent évoquée, « ce qui permet de se rendre compte de la réalité de l’industrie musicale » explique Mystraw, membre du duo PLDG, tout comme la capacité des intervenants à fournir des méthodes de travail éprouvées : « J’ai particulièrement aimé l’intervention de Loïc Genet sur les éditions et celle de Marika Dony sur la distrib’, témoigne Gran Batarrparce qu’ils ont donné plein de petites astuces pour mieux comprendre le fonctionnement du milieu, et comment s’y faire une place. L’entretien avec Nasty aussi était une belle opportunité. Je me suis rendu compte que je n’avais pas du tout fait les choses correctement pour la sortie de mon projet "Résilience" et je corrigerai les différents points pour la suite ! »

La méthode n’est pas maternante, « ils donnent des clés et après c’est à nous de les travailler et d’approfondir les sujets » constate la rappeuse Uccy Why, ce qui offre à chacun un outillage et une base de connaissances permettant d’effectuer des choix stratégiques adaptés à son parcours et à sa carrière.
Les artistes bénéficiaires du dispositif mettent également l’accent sur la richesse des personnes rencontrées. « Des intervenants très pertinents » pour Uccy Why, « des battants, des gens vraiment motivants » pour Mystraw. « J’ai fait de belles rencontres avec les professionnels, mais aussi avec d’autres artistes de la région. C’est une chance ! » conclue le MC lillois Midos Ladowz.

À l’heure où les musiques urbaines occupent le haut des charts et le devant de la scène, la place de la formation prend petit à petit de l’ampleur, la professionnalisation des artistes hip hop progresse… et ce "back to studies" ne semble pas leur déplaire.


L’Irma reçoit le soutien de....

Partenaires : L’Irma est associé à...

Venir à l'Irma

22 rue Soleillet
75980 Paris cedex 20
France

Tél. : +33 (0)1.43.15.11.11
Fax : +33 (0)1.43.15.11.10


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU