Veille d’actualités - Semaine 35

Publié le vendredi 1er septembre 2017

Curation

Cette semaine : festivals et harcèlement sexuel, monétisation des bootlegs, croissance de l’emploi d’intermittents, baisse des contrats aidés, CAC Georges Brassens en difficulté, European Festival Market Report 2017, etc.

Chaque semaine, l’IRMA vous propose une sélection d’informations sur le secteur musical. Cette sélection est issue de la veille d’actualités relayée sur nos réseaux sociaux :



Le harcèlement sexuel, véritable fléau des festivals de musique

Insultes, attouchements… En festival, la fête vire parfois au cauchemar pour les femmes. Cet été, le nombre de témoignages et des plaintes a explosé, obligeant partout en Europe les organisateurs à chercher des solutions.


Sony Music devient le premier label à monétiser les remixes, edits et bootlegs illégaux

Sony Music Entertainment est désormais en partenariat avec Dubset, une start-up de levée de droits, afin de devenir le premier label à permettre à ses détenteurs de droits de gagner de l’argent sur des remixes non-officiels.


Augmentation de 3,3% du nombre de salariés intermittents du spectacle en 2016

En 2016, l’emploi des intermittents du spectacle concerne 262000 salariés et génère 2,3 milliards d’euros de masse salariale pour un total de 103 millions d’heures travaillées. 111000 employeurs relèvent du champ d’application des annexes 8 et 10 de l’Assurance chômage.


1951-2017 : Le CAC G. Brassens condamné par la ville

Le Conseil d’administration de l’association CAC Georges Brassens "s’indigne de la décision de la mairie de Mantes-la-Jolie" de ne pas renouveler la convention qui les lie et qui risque d’entraîner la liquidation de l’association.


L’UDES‏ alerte le gouvernement sur les conséquences éco et sociales de la baisse des contrats aidés pour les associations

L’UDES interpelle le Premier ministre sur la réduction des contrats aidés annoncée par le gouvernement qui aurait "de graves conséquences" sur l’activité et les finances d’un certain nombre d’associations et d’entreprises de l’économie sociale et solidaire.


En bref :