Professionnalisation du secteur des musiques actuelles et évolution des politiques publiques

Mémoire universitaire

Existe-t’il des rapports entre la structuration d’un champ artistique, culturel et social et sa prise en compte dans les politiques culturelles françaises. A travers le prisme des musiques actuelles, Thomas Hallé s’intéresse dans ce mémoire aux articulations entre une émergence artistique et la mutation des cadres d’action publique. Glaz’art et l’AMI en études de cas.

Professionnalisation du secteur des musiques actuelles et évolution des politiques publiques

de HALLÉ Thomas dans le cadre du Master 2 Développement Culturel et Direction de Projet de l’Université Lyon 2
Directeur de mémoire : Philippe Chaudoir

A partir d’une description du projet de deux opérateurs de musiques actuelles, l’un privé, autofinancé à 90% (Glaz’art), et l’autre Centre National de Développement des Musiques Actuelles (l’AMI),nous effectuerons une mise en relation entre ces deux projets et une réalité partagée par de nombreux opérateurs du secteur.
Ces enjeux (artistiques, économiques, professionnels) seront ensuite interrogés au regard de l’évolution des politiques culturelles en faveur des musiques actuelles, et des liens étroits qu’entretient ce secteur avec l’industrie culturelle.

En filigrane, cette réflexion porte sur l’interpellation du rôle régulateur de l’Etat, garant d’un soutien, à l’émergence artistique et culturelle, à la création, au sein d’une relation triangulaire qu’il entretient avec une mutlitude de petits opérateurs et quelques majors de l’industrie du disque.

Cliquer ici pour télécharger ce mémoire sur le site du « Master 2 Développement Culturel et Direction de Projet » de l’Université Lyon 2

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.