Prodiss : benchmark international des festivals musicaux en 2014

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le vendredi 4 décembre 2015

Festival

A l’occasion des 37e rencontres des Trans Musicales de Rennes, le Prodiss, syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacle, publie une étude de comparaison internationale des festivals musicaux en 2014.

A partir d’un échantillon de 174 festivals payants (78 français et 96 festivals internationaux), le Prodiss a comparé différentes caractéristiques comme la saisonnalité, le genre musical, la longévité, le prix et le nombre d’artistes programmés.

Les festivals hexagonaux font bonne figure. La France apparait ainsi dans le top 10 des festivals les moins chers pour le public rapportés à leur programmation (Grâce à Babel Med music, 9e, et les Rencontres Transmusicales de Rennes, 10e. Musicalarue est en 13e position, et le Printemps de Bourges en 16e), et deux événements français apparaissent parmi le palmarès des festivals aux plus larges programmations (Le Printemps de Bourges, à la 21e place avec 179 artistes, et le Hellfest, à la 22e place, avec 160 artistes). Si l’on exclut les festivals de musiques électroniques, qui par essence programment plus d’artistes, les deux festivals français montent à la 12ème et 13ème places.

Autre motif de satisfaction, les prix des festivals français restent modérés. Au ticket/jour, le Hellfest, 33e au classement, se chiffre à 79 euros, loin derrière le Sweden rock (140 euros). Au forfait, c’est le Worldwide festival, en 27e position, qui est le plus onéreux des rendez-vous français. Mais là encore, loin derrière l’américain Sasquatch (390 euros).

Sans surprise, l’été est la grande saison des festivals dans le monde entier (56% des festivals français et 61% des festivals internationaux), et les généralistes sont les plus nombreux (58% en France et 42% à l’international). La longévité moyenne s’établit à 17 éditions et les deux festivals les plus anciens de l’échantillon sont français. Il s’agit du festival de Cornouailles de Quimper, 91 ans au compteur, et du festival de la foire au vin de Colmar, qui affiche 58 années de programmation musicale.


Lire l’étude
Comparaison internationale des festivals musicaux en 2014