Pour une prise en compte du Tiers-secteur du spectacle vivant dans le devenir du régime intermittent

Lettre ouverte

Ce communiqué de l’U-Fisc (Union fédérale d’intervention des structures culturelles rassemblant la Fédération des arts de la rue, le Syndicat des nouvelles formes et arts du cirque, la FéderCies, la Fédurok, le Réseau chaînon, le Citi et Actes-If) est paru le 2 juin 2003. Il constitue un appel "Pour une prise en compte du Tiers-secteur du spectacle vivant dans le devenir du régime des intermittents".

Extraits : "Constamment précaires, nos projets à la revendication forte d’indépendance artistique s’inscrivent dans une économie obligée de redistribution et de solidarité publique et interprofessionnelle. A côté des aides publiques insuffisantes, le régime intermittent participe pour l’instant principalement de cette solidarité nationale interprofessionnelle" (…) "A côté d’une participation à l’effort de démocratisation de la culture qui reste l’enjeu central des équipement artistiques relevant des Collectivités publiques, ce tiers-secteur développe fondamentalement une action irremplaçable de démocratie culturelle"…

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.