Palmarès du concours national de jazz de la Défense 2010

Artiste

Excellente cuvée 2010 pour la 33ème édition du concours national de jazz de la Défense qui s’est déroulée le vendredi 25 et samedi juin sur l’esplanade de la Défense sous un soleil radieux. Le groupe lyonnais Irène et le vibraphoniste venu du Loiret Benoît Lavollée en sont les principaux triomphateurs.

« On ne décourage jamais assez les jeunes talents » disait Debussy. Il n’avait pas tord. Depuis 1977 l’objectif du concours national de jazz de la Défense, organisé par le département des Hauts-de-Seine, est chaque mois de juin de repérer les musiciens de l’avenir, c’est à dire les « indécourageables ».
Cette année, on notera parmi eux principalement : Yoann Durant, saxophoniste d’Irène, aujourd’hui élève au département jazz du CNSM et membre du Grolektif, très actif collectif lyonnais ; Clément Edouard, saxophoniste alto et bidouilleur électronique, membre également du Grolektif et présent lors de ce concours dans deux groupes lauréats, Irène et Lunatic Toys ; Benoît Lavollée, brillant vibraphoniste Trio Lavollée/Dubreuil/Larmignat ; enfin le pianiste toulousain Thibaud Dufoy, membre du trio Le Free du Hasard, et le saxophoniste parisien Adrien Daoud qui s’est fait remarquer par un superbe chorus au sein du Daniel Misrahi Sextet.

Palmarès 2010

Prix de groupe :

- 1er prix : Irène, quartet composé de Sébastien Brun (BT), Clément Edouard (SA et électronique), Julien Desprez (GT) et Yoann Durant (SAT),
- 2e prix : Papanosh, sextet composé de Jérémie Piazza (BT), Raphaà« l Quenehen (SA), Thibauld Cellier (CO), Frédéric Jouhannet (VI), Sébastien Palis (ACC) et Quentin Ghomari (TR)
- 3e prix : Lunatic Toys, trio composé de Clément Edouard (SAA), Jean Joly (BT) et Alice Perret (CL)

Prix d’instrumentiste :

- 1er prix : Benoît Lavollée (VIB) du Trio Lavollée/Dubreuil/Larmignat
- 2e prix : Thibaud Dufoy (PI) du trio Le Free du Hasard
- 3e prix : Adrien Daoud (SA) du Daniel Mizrahi Sextet

Prix de composition :

- 1er prix : Yoann Durant du groupe Irène
- 2e prix : Sébastien Palis du groupe Papanosh

Pour bien prouver que « la Défense » (comme disent les musiciens) est bien le tremplin de la renommée pour les jeunes pousses du jazz français, voici le Palmarès de trois décennies de palmarès. Ils sont venus, ils ont vaincu. Ils ont tous été découverts à la Défense. Ils sont aujourd’hui connus ou vont l’être bientôt. Par leur talent, ils ont offert au concours ses lettres de noblesse.

Les années 70 et 80

Jean Loup Longnon, Boulou Ferré, Zool Fleischer (77), Antoine Hervé (78), Eric Le Lann, Laurent Cugny, Denis Badault (79) Big Band Lumière, Antoine Hervé et Andy Emler (80), Ornicar (82), Nguyên Lê, Louis Winsberg (83), Claude Tissendier, Manuel Rocheman (84), SOS Quintet avec Marc Ducret, Djoa (86), Jean-Marie Machado (87), Bertrand Renaudin, Sylvain Beuf, Stéphane et Lionel Belmondo (88), Franck Tortiller (89).

Les années 90

Eric Là¶hrer (90), Erik Truffaz, Bojan Zulfikarparsic (91), Julien Lourau, Jean-Christophe Cholet, Noà« l Achoté (92), Olivier Ker Ourio (93), Prysm avec Pierre de Bethmann (94), Christophe Marguet, David El Malek (95), le Collectif Mu, Vincent Artaud, Pierrick Pédron, Baptiste Trotignon (96), Kassalit, Olivier Temime (97), Les Grandes Gueules, Christophe Monniot (98), Matthieu Donarier, Manu Codjia, Youn Sun Nah (99).

Les années 2000

Le Sacre du Tympan de Fred Pallem, Rémi Scuitto (2000), Médéric Collignon, Laurent Bardainne, Triade (2001), Daniel Zimmerman/Thomas de Pourquery DPZ Quintet (2002), Stéphan Kerecki, Vincent Peirani, Besson/Rifflet Quintet (2003), Sébastien Jarrousse, Paradigm (2004),Yvan Robilliard, Raphaà« l Imbert, Yaron Herman (2005), Ozma (2006), Radiation 10, Céline Bonacina, Jean Louis (2007), Raphaà« l Chambouvet avec le trio CHK, Paul Lay (2008).

En savoir plus