Musique et Internet : vers une décentralisation de la culture ?

Mémoire

Florent Verschelde livre ici un extrait de son mémoire universitaire (avril 2006) où il se demande si, face à la concentration du marché de la musique, les mutations des processus et des stratégies de diffusion via Internet n’est pas un gage de décentralisation ?

Table des matières

INTRODUCTION

I DROIT D’AUTEUR, MARCHÉ DE LA MUSIQUE ET INTERNET
I.1 La musique est volatile
I.2 Le monopole de l’auteur
I.3 Constitution d’un marché de la musique
I.4 La fin de la rareté

II TYPOLOGIE DES STRATÉGIES DE DIFFUSION DE LA MUSIQUE EN LIGNE
II.1 Transposition du modèle traditionnel et maintien de la rareté
II.2 L’auteur comme diffuseur
II.3 La libre diffusion

III « CULTURE LIBRE » ET LIBRE DIFFUSION : UN PROJET DE DÉCENTRALISATION DE LA CULTURE
III.1 Origine des licences libres
III.2 Creative Commons et la musique en libre diffusion
III.3 Pragmatisme économique et militantisme idéologique
III.4 Libre diffusion et rémunération des artistes
III.5 Quelles pratiques ? Quels publics ?

IV AU DELÀ DE LA DISTRIBUTION : LA PLACE CENTRALE DE LA PROMOTION
IV.1 Libre diffusion, artistes auto-produits, musiciens indépendants : pour quelle visibilité ?
IV.2 L’industrie de la musique : un marché de la promotion des artistes
IV.3 Vers un repositionnement des maisons de disque ?

BIBLIOGRAPHIE

Ce texte est publié par la volonté de son auteur selon les dispositions de la licence de libre diffusion Creative Commons BYNCND (Paternité ; Pas d’Utilisation Commerciale ; Pas de Modification) 2.0 France, dont les détails sont accessibles ici.

Documents joints

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.