Musicien, auteur, artiste-interprète, quelles différences ?

Publié le vendredi 27 février 2015

En musique, la notion d’auteur renvoie à la fois au parolier qui est l’auteur des textes et au compositeur qui est l’auteur de la musique.

L’artiste-interprète est celui qui « chante, récite, déclame ou joue » [1] l’œuvre créée par un auteur, rien n’empêchant l’auteur de cumuler les fonctions en interprétant lui-même son œuvre.
À noter que le métier d’interprète recouvre deux réalités distinctes : l’interprète "principal" (celui qui incarne l’identité artistique du projet) ou "d’accompagnement" (les musiciens d’accompagnement pouvant être remplacés selon le projet).

Les auteurs et les artistes-interprètes (dont la définition se différencie de celle de l’artiste de complément) bénéficient de droits sur leurs œuvres.

FICHE PRATIQUE - La musique, les droits d’auteur, les droits voisins et la protection des œuvres

D’autres métiers peuvent intervenir dans la création musicale, notamment au moment de l’enregistrement d’une œuvre :
- un arrangeur : il travaille sur la musique d’une œuvre déjà existante et "arrange" l’instrumentation ou la structure de l’œuvre sans en changer la base ;
- un adaptateur : il apporte des variations à une musique mais aussi des traductions ou des transformations de paroles.


Pour aller plus loin :

- FICHE PRATIQUE : Le statut des amateurs : dix questions pour être en règle
- Fiche TPLM – Les métiers de la musique : Écrire, composer, interpréter une œuvre
- FICHE PRATIQUE : Le statut de l’artiste-interprète


[1] Article L. 212-1 du Code de la propriété intellectuelle

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.