Mobilisation des coordinations associatives à l’heure d’une enquête sur les facteurs de fragilité de ce secteur

Publié le vendredi 16 septembre 2005

Associations

Pendant que le CNRS enquête sur la dynamique associative et les facteurs de fragilité des associations, la Conférence Permanente des Coordinations Associatives (CPCA) se mobilise pour la consolidation des projets et des emplois associatifs comme préalable à la mise en œuvre du plan de cohésion sociale.

Le laboratoire Matisse du CNRS et le cabinet Deloitte lancent une enquête, auprès des responsables associatifs, sur les principaux facteurs de fragilité des associations et les actions possibles pour y répondre au mieux.

Parallèlement, la mobilisation sur la mise en œuvre du plan de cohésion sociale se poursuit. Les représentants de la CPCA ont exprimé la nécessité de consolider préalablement les projets associatifs, avant de pouvoir envisager la création d’emplois aidés. Dans ce cadre le maintien de l’emploi qualifié est une nécessité d’autant plus nécessaire qu’il répond souvent à des exigences légales. De la même manière, la CPCA rappelle aussi que l’emploi associatif, "s’il fut le moteur principal de la création d’emploi ces vingt dernières années, ne peut être réduit aux seuls contrats aidés ".

Plus d’information.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU