IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > Midem : le Disquaire day, "un festival de musique autour des disquaires"

Voir aussi...

Publié le mercredi 30 janvier 2013

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Disque

Midem : le Disquaire day, "un festival de musique autour des disquaires"

En pleine tourmente des distributeurs physiques de produits culturels, le Calif et The Department of Record Stores profitaient du Midem pour présenter ensemble le bilan de la 2è édition du Disquaire Day, petit frère français du Record Stores Day, et dévoiler les premiers éléments .

Ils étaient cinq en tribune pour présenter au Palais des festivals le bilan de l’édition 2012 du Disquaire Day, ainsi que les perspectives pour l’édition 2013 : Emmanuel de Burtel (Président de Because Music), Michael Kurtz (Président/ Cofondateur du Record Stores Day), Daniel Glass (PDG du label Glassnote Entertainment Group), David Godevais (Directeur de Calif, Organisateur du Disquaire Day) et Spencer Hickman (Organisateur du Record Stores Day au Royaume-Uni).

Même si ces amoureux de la galette auraient pu largement dépasser l’heure à ne parler que de musique, les responsables des événements en France, Royaume-Uni et États-Unis étaient présents au Midem pour présenter leur succès en chiffres.

Un événement en plein développement

Pour la France, 176 magasins (169 disquaires et 7 boutiques vidéo) ont pris part à l’événement dans 79 villes en 2012, alors qu’ils n’étaient qu’un peu plus d’une centaine dans 63 villes en 2011. Le chiffre d’affaire généré a doublé en un an, passant de 300 à 600 000 euros. David Godevais avoue que cette opération apparaît comme « une subvention pour certains », mais que « la plupart des disquaires participant réalise le même chiffre d’affaire en un jour que pendant la période de noël. » Ce constat est partagé aux États-Unis et outre-Manche : « the Record Store Day is driving the physical sales » estime ainsi Spencer Hickman. Côté vente ,le D-Day aura permis au Calif de multiplier ses ventes par 6, de 24 652 euros hors taxe en 2011 à 153 922 euros hors taxe.

La 2e édition aura été marquée par une très forte participation des acteurs de la musique à commencer par les artistes, les labels (21 pour la France quand le monde en comptait 53) grâce à l’engagement de toutes les fédérations régionales. Les autres acteurs se sont aussi mobilisés parmi lesquels des professionnels du spectacles du Printemps de Bourges à Culture Bar-Bars, des médias partenaires (France Inter, le Mouv’, Les Inrocks, La Discothèque de Radio France), des organismes professionnels ainsi que des institutions nationales et régionales. Cette large participation sera renouvelée pour la 3e édition annoncée pour le samedi 20 avril 2013.

Un festival, pas la fête des mères du disque

Le Calif rappelle que son engagement, le « refus de considérer le disque uniquement comme un bien de grande consommation soumis aux seules lois du marché », amène à envisager cet événement comme un véritable festival de musique se déroulant autour des disquaires. Pour David Godevais, « c’est une fête pour que le public vienne, pour que les disquaires soient reconnus, et en même temps il sert vraiment de soutien aux disquaires. »

Ces ambassadeurs du disque ont donc profité du Midem pour « montrer à la profession à quel point il est important de soutenir les disquaires indépendants à travers de multiples formules comme le Disquaire Day ou pendant toute l’année proposer des solutions pour défendre les commerces de proximité. C’est un moment où l’on peut sensibiliser l’ensemble de la profession sur ces questions. » Avec le disque, la musique est devenue un art audiovisuel et local, ce qui peut expliquer pourquoi le Disquaire Day fédère tous les acteurs de la musique autour du disque et des disquaires indépendants.

Une édition 2013 encore plus ambitieuse

Pour le Président de Because Music et de Because Éditions, Emmanuel de Burtel, le Disquaire Day est une occasion pour lancer de nouveaux artistes à l’international en proposant des showcases, des éditions et des packagings spéciaux, ainsi que des rééditions.

En licence chez Because, le label Ed Banger , qui fête ses 10 ans cette année, sera de la partie. Le Directeur général adjoint de Naïve, Jérémy Zelnik, a quant à lui annoncé la participation d’artistes du label comme Benjamin Biolay, Girls in Hawaï, Baden Baden et Tomorrow’s World, un nouveau projet de Jean-Benoit Dunckel du groupe Air. Sont également annoncés pour 2013, les artistes tels I AM, Jean-Louis Murat, Moriarty, Skip The Use, Mylène Farmer ou Tiken Jah Fakoly.

Plus que l’annonce d’une nouvelle édition du D-Day, c’est un nouveau succès que venait nous présenter le Calif au Midem. Le rendez-vous est déjà pris l’année prochaine : « si Midem il y a, nous serons là ! »


Contacts Presse :

- Rebecca Hayat, Relations Médias : rebecca.hayat@wanadoo.fr
- David Godevais, Directeur : david.godevais@calif.fr
- Andrès Garrido, Chef de projet : andres.garrido@calif.fr


POUR ALLER LUS LOIN :

- DISQUAIRE DAY : LA RENAISSANCE DES DISQUAIRES INDÉPENDANTS ?

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

LES ENTREPRISES DE SPECTACLE FACE À LA MUTATION

Opportunités et reconfiguration - Mi octobre, le CNV rendait public son étude socio-économique sur les entreprises de spectacle de variétés en 2012. Son nouveau directeur, Philippe Nicolas, a pris ses fonctions début septembre. Le même mois, le Prodiss, syndicat des producteurs, diffuseurs et salles de spectacles livrait, à l’occasion de son assemblée générale, son rapport d’activités 2013-2014. L’occasion de balayer, avec eux, les dossiers d’actualités.

Aves des interviews de Philippe NICOLAS (CNV) et MAlika SEGUINEAU (Prodiss).

>> Lire la suite

Chroniques radio

Artistes musiciens, porteurs de projet, vous souhaitez vous lancer dans le secteur musical ? Tout ce qu’il faut savoir, des conseils pratiques, les erreurs à éviter : ces chroniques sont pour vous !
Écouter les chroniques de l’Irma sur Widoobiz

Suivez l’Irma en continu !