IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > Malgré le streaming, le marché fléchit

Voir aussi...

Publié le mercredi 30 avril 2014

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Musique enregistrée

Malgré le streaming, le marché fléchit

Le Snep a présenté les chiffres du marché français de la musique enregistrée au 1er trimestre 2014. Le recul conjoint des ventes physiques et des téléchargements à l’acte ne compense pas la croissance du streaming : le marché enregistre une baisse de 7,1% de son chiffre d’affaires.

Le marché global
Lors d’un point presse qui s’est tenu ce jour, le Snep a détaillé ce "fléchissement", principalement dû à l’effet des reculs de vente physiques (-12,6%) et de téléchargement (-10%). Sur les trois premiers mois de l’année 2014, le marché français réalise ainsi un chiffre d’affaires de 100,3 M€, soit une baisse de 7,1%.

Les ventes numériques
En hausse de 6,6%, les ventes numériques gagnent 4 points et représentent désormais un tiers du chiffre d’affaires de la musique enregistrée, contre 20% au 1er trimestre 2011 et 29% au 1er trimestre 2013. La croissance globale du marché de la musique numérique est ainsi de 25% en 3 ans.

Le streaming devient le premier usage en ligne avec une croissance de + 40%
Le streaming franchit le cap des 50% des ventes numériques. Avec un chiffre d’affaires en hausse de 40% et un gain de 12 points par rapport à l’an dernier, il est à lui seul le moteur de la croissance des ventes de musique numérique.

Le streaming représente désormais 17% du marché total
Qu’il s’agisse des services financés par la publicité ( +44%) ou des abonnements (+38%), les offres de streaming trouvent leur public et deviennent un mode de consommation majeur de la musique enregistrée. Près de 2 millions de français sont abonnés à un service de streaming audio. Le chiffre d’affaires réalisé par le modèle de l’abonnement concentre 80% des revenus du streaming audio.

Le point presse a été l’occasion de saluer l’arrivée de nouveaux acteurs sur le streaming, avec notamment Fnac Jukebox, et également de rappeler les priorités du Snep à venir : exposer davantage d’artistes dans les médias traditionnels ; et renforcer la protection de la propriété intellectuelle sur Internet.

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

ARTISTES, ACCOMPAGNEMENT ET PROFESSIONNALISATION

Entrer (et rester) dans la carrière en 2015 - Reconfiguration de l’écosystème musical, difficultés des labels, montée en puissance de l’autoproduction, révolution numérique et des moyens de communication…Etre artiste en 2015, ce n’est plus se contenter d’une simple proposition artistique, c’est aussi assumer une partie de son développement. Plus nombreux,, mieux formés, mieux équipés, les artistes d’aujourd’hui ont à leur disposition tous les leviers pour entrer dans la carrière. Mais encore faut-il y rester… La filière en général et les dispositifs d’accompagnement et les structures de formation en particulier, ont suivi cette évolution et tentent d’apporter des réponses à ces nouveaux besoins.
>> Lire la suite

Interviews
"C’est l’accompagnement à la professionnalisation qui est aujourd’hui primordial"

Avec les interviews de Julien Soulié, Philippe Albaret, Emilie Yakich, Stéphane Riva et Adrien Marchand. >> Lire les interviews

Starting-blocks : les startups de la musique se racontent !

À mi-mois, on lève la tête du guidon et on s’intéresse à l’innovation. Starting-blocks c’est des entreprises, des activités innovantes, et celles et ceux qui les font ! Et tout ça, dans la musique ! Chaque mois, une startup présentée en détail par leurs créateurs : parcours, produits, services, clients, business models…

>> Découvrez les startups qui font le secteur musical de demain !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0