Lettre ouverte de la FNEIJ

Publié le lundi 21 mai 2001

La Fédération nationale des écoles d’influence jazz

et musiques actuelles (Fneij) vient d’envoyer une lettre ouverte aux membres de la commission partitaire nationale de l’Unedic et au ministère de la Culture et de la Communication.

Elle réagit au rejet

des propositions de réforme liées aux annexes VIII et X, notamment l’accord élaboré par la FESAC (Fédération des entreprises du spectacle vivant de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma) apportant "une solution durable et réaliste à l’épineux problème posé par le cumul des activités d’artistes et celles d’enseignement". Précisant que "depuis bientôt un an cet accord fait l’unanimité des professions concernées et des pouvoirs publics", elle estime que les négociateurs de l’Unedic "interdiront de fait les activités d’enseignement aux artistes intermittents" et leur demande de "mesurer l’ampleur des enjeux et de considérer avec attention les accords pris par les partenaires sociaux du spectacle".

En parallèle, une pétition

circule actuellement dans les écoles de la Fneij.