Les webradios françaises s’unissent

Publié le vendredi 17 mars 2006

Media

Estimant que les différentes institutions et acteurs du marché ne prenaient pas en considération la réalité économique du secteur, 15 webradios, parmi les pionnières en France, ont décidé de se rassembler en créant l’Association Nationale des Webradios et le label "France Webradios".

15 webradios se sont regroupées au sein d’une nouvelle association "Association Nationale des Webradios" qui communiquera sous le label "France Webradios". Alors qu’on peut estimer l’existence d’une centaine de webradios en France, et puisque l’objectif de cette nouvelle association est de fédérer et représenter l’ensemble des opérateurs radio sur le web, il est probable que le nombre de membres augmente rapidement.

Les opérateurs se heurtent à 2 problématiques majeurs :
- les réglementations qui ne sont pas forcément adaptées à ces nouveaux médias qui évoluent dans un environnement international
- les exigences financières des sociétés civiles de perception de droits et leur manque de clarté sur ce sujet

Aujourd’hui, dans le cadre du projet de loi sur les droits d’auteur (DADVSI), les webradios se défendent pour faire entendre leur voix. Elles s’opposent à l’obligation d’utiliser des systèmes de mesures techniques de protection (DRM) et rejettent l’idée que les radios en ligne favorisent le piratage. Les webradios associatives dans leur ensemble craignent de ne pas assumer le coût des licences nécessaires pour l’installation de ces DRM sur chacune de leurs diffusions.

Par ailleurs, les webradios veulent aussi exister aux yeux des pouvoirs publics (qui ne leur versent pas de subventions) et être en mesure de négocier avec les organismes qui perçoivent les droits des auteurs, de producteurs, d’artistes, etc. Selon France Webradios, il n’existe pas réellement de système de redevance spécifique aux webradios, notamment d’un point de vue financier. L’association entend faire reconnaître le Contrat d’autorisation de flux continu de la Sacem, signé par les membres de France Webradios, comme le régime le plus clair proposé aux radios sur Internet.

Alors que 34 % des usages internet concerne l’écoute de radio en ligne [1] (et que près de 50 % de la population française est internaute), l’objectif de l’association est de se faire entendre, et de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires au développement et à la promotion, tant au niveau national qu’international, des programmes radio empruntant le réseau Internet.

Composition du Conseil d’Administration :

Sébastien PETIT (Paris One) - Président, Alexandre MARTINAT (Fréquence 3) - Vice-Président, Sébastien TROQUIER (La Radio de Sebb) - Trésorier, Claire THOMAS (Rock One) - Secrétaire, Jean-Michel BROSSEAU (La Radio De La Mer), Emmanuel CHANTELOUP (Bide & Musique), Franck MILCENT (La Grosse Radio)

Contacts :

- Sébastien PETIT (Président) - 06 62 88 51 41
- Alexandre MARTINAT (Vice-Président) - 06 73 70 61 77
- Contact mail francewebradios@gmail.com

Les 15 membres de France Webradios sont : 4U Radios, Bide & Musique, Click’n Rock, Crock FM, Fréquence 3, La Grosse Radio, La Radio De La Mer, La Radio De Sebb, Paris One, Radio ABF, Radio Blagon, Radio DLV, RMX Radio, Rock One, Xstream80


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU