Les maux du musicien

Publié le mardi 16 octobre 2018

Artiste

De l’acouphène au burn-out, la santé du musicien pose question. Ces maux, qui ont récemment fait l’objet de plusieurs articles de presse et études, est devenu un enjeu majeur pour la création musicale.

Quand la musique devient souffrance, titrait Brice Bossavie dans Libération le 5 octobre, évoquant la situation d’acouphène et sa « douleur fantôme » dans laquelle se retrouvent des stars renommés (Bono, Noel Gallagher, Phil Collins, Ozzy Osbourne) comme des milliers de musiciens plus anonymes.

Quand la musique devient souffrance

C’est sans doute le mal le plus handicapant pour un musicien : l’acouphène, ce sifflement continu dans l’oreille. Aujourd’hui, le milieu prend de plus en plus conscience des dangers liés au son. Témoignages.

Si l’article évoque la façon « d’aller de l’avant » malgré ce mal, il n’est pas inutile de compléter par une documentation sur la Théorie sonore fréquentielle, un procédé de séquences sonores qui diminue l’activité électrique des cellules nerveuses responsables des acouphènes.

Thérapie Sonore Fréquentielle, traitement anti acouphènes

Parmi les thérapies sonores existantes, la Thérapie Sonore Fréquentielle (TSF), mise au point par le musicothérapeute spécialiste des acouphènes Philippe Barraqué, apporte une solution pérenne aux patients atteints d’acouphènes récents ou non.

Toujours dans Libération, Charline Lecarpentier s’est penché sur la santé mentale des artistes, notamment celle des artistes électro « jet-lagués, au confort de vie à ras du sol, qui bourlinguent d’un festival à l’autre en priant pour que leurs précieuses et capricieuses machines surgissent sur le tapis des bagages sans s’être perdues dans le circuit de l’aéroport. »

Le travail, c’est les synthés

De la Canadienne Marie Davidson au duo anglais The KVB, deux albums narrent la détresse psychologique qui guette les artistes au bord du burn-out.

Physiques ou psychologies, les maux du musicien ont fait l’objet d’une conférence en mai 2017 dont les actes ont été publiés en février dernier. Les débats avaient réuni des professionnels de santé spécialisés, des artistes, des organisateurs de concerts et de festivals et avaient permis de présenter des travaux de recherche scientifique sur la santé du musicien dans son environnement professionnel et lors du processus de création.

Actes du colloque sur la santé du musicien dans les musiques actuelles

Ces actes présentent les résultats de travaux de recherches portant sur les conditions de voyage, le rythme des tournées, le sommeil, les contraintes physiques d’un concert, l’amplification médiatique, les comportements à risque, etc. L’autre grand volet de réflexion a concerné la place du corps dans l’activité musicale.



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU