Les fédérations jazz expriment leur solidarité avec les intermittents

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le jeudi 3 juillet 2003

Voir en ligne : le site de l’Afijma

Dans un communiqué,
signé de leurs présidents respectifs, Armand Meignan et Michel Audureau, l’Afijma (association des festivals innovants en Jazz et musiques Actuelles) et la Fédération des scènes de Jazz et des musiques improvisées (FSJMI) "expriment leur totale solidarité avec les intermittents en grève".
Ils apportent ainsi leur soutien
"à ce mouvement qui ne concerne pas seulement les intermittents, mais toute l’économie du spectacle vivant (aujourd’hui en péril)" et "affirment avec force que l’artiste, et les métiers du spectacle vivant en France doivent conserver leur statut particulier".
Estimant que
"cela correspond non pas à un privilège mais à l’exercice spécifique d’une fonction sociale qui comporte des différences profondes avec le secteur commun", les signataires "conscients que certains abus commis doivent être corrigés", reprochent à l’accord qui vient d’être conclu par certains partenaires sociaux "de ne pas prendre en compte cette spécificité en faisant payer les dérives du système seulement aux plus fragiles (les jeunes artistes et certains techniciens du spectacle notamment !), alors qu’il est notoire que ces dérives sont essentiellement dues à l’usage abusif de l’intermittence par les grandes structures de production publiques ou privées et notamment dans le cinéma et l’audiovisuel. Il apparaît clairement aujourd’hui (et d’une très grande urgence !) que ce statut spécifique doit être étudié dans sa globalité, sous la tutelle du ministère de la Culture et avec toutes les organisations représentatives du milieu culturel, pour déboucher sur un véritable statut de l’artiste et des métiers du spectacle.
Ce qui implique que le gouvernement suspende dès maintenant l’application de cet accord et que le ministère de la Culture mette en place les structures nécessaires à une réflexion profonde sur le statut des artistes et des métiers du spectacle vivant"
.